WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse et développement d'un logiciel de gestion des donneurs de sang:cas du CNTS

( Télécharger le fichier original )
par Pie Pacifique NTINANIRWA
Université des grands lacs - Licence en informatique 2010
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE I. PRESENTATION DU CNTS

I.0. Introduction

Le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) est un programme du Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le SIDA avec autonomie de gestion et a son siège en mairie de BUJUMBURA.

Le CNTS sert toute la population Burundaise et oeuvre sur tout le territoire national.

I.1. Historique1(*)

La gestion de la transfusion sanguine au BURUNDI a été confiée à la Croix Rouge Burundaise jusqu'à 1988 tandis que des petites unités intra hospitalières ont été développées dans les centres de soins du monde rural particulièrement les centres tenus par les missionnaires.

De 1988 à 1992, la gestion de la transfusion sanguine était confiée à un service du Département des soins de Santé au sein du Ministère de la Santé Publique.

En 1993 était créé un Centre National de Transfusion Sanguine avec statut d'une administration personnalisée de l'Etat jouissant d'une certaine autonomie de gestion, autonomie administrative et compétence technique mais sans compétence administrative sur les Centres Régionaux de Transfusion Sanguine et les banques de sang.

L'autonomie financière est également relative, le budget du CNTS émergeant sur le budget des voies de moyens de l'Etat.

Cette autonomie entre en vigueur en 1996 avec la nomination d'un Conseil d'Administration.

I.2. Activités

Le CNTS, ses activités sont essentiellement : La sensibilisation de la population humaine au don de sang, collecte et la distribution de sang.

I.2.1. La sensibilisation

Elle se fait surtout par des supports publicitaires, par la conscientisation des ambulants accueillis au CNTS, par les remerciements publics des donneurs.

1.2.2. La collecte du sang

La collecte du sang se fait normalement au siège du CNTS, aux bureaux régionaux du CNTS basés surtout dans les hôpitaux de l'intérieur du pays et dans les milieux de groupement de gens comme dans les camps militaires ou policiers, dans les écoles et universités.

1.2.3. La distribution de sang

Elle se fait généralement au siège du CNTS et ce sont les unités de santé publiques et privées qui viennent s'approvisionner.

I.2.3.1. La transfusion sanguine2(*)

La transfusion est une pratique qui existe depuis la 1ère guerre mondiale (1914-1918).

C'est dans des situations d'urgence, guerre, catastrophe naturelle, accident à grande échelle ou conflit humain, que la nécessité d'un service de transfusion sanguine efficace se fait sentir.

En présence de tels événements, les services transfusionnels sont très sollicités, ainsi il importe d'avoir toujours des stocks de sang pour parer à ces incidents.

La transfusion sanguine consiste au fait qu'une personne (receveur) reçoive du sang à travers une perfusion. Ce sang provienne d'une autre personne (donneur) qui est sain, qui a fait un geste humanitaire de donner du sang.

Une personne en bonne santé peut sans danger donner du sang 4 à 6 fois par an.

Après chaque don, il faut au moins 36 heures à l'organisme pour le rétablissement du volume sanguin et 21 jours pour le retour à la normale de la numération globulaire.

Les donneurs jouent un rôle clé dans les traitements médicaux et chirurgicaux.

Tout le monde peut avoir besoin du sang à un moment ou à un autre ; une maladie ou un accident grave peut survenir n'importe où dans le monde, pendant l'activité quotidienne ou en voyage, entraînant des pertes de sang si abondantes qu'elles mettent la vie en danger.

Il est donc dans l'intérêt de tous qu'il existe des réserves de sang et de produits sanguins dans le monde entier, mais aussi dans notre pays.

Ainsi, grâce à des personnes qui donnent anonymement du sang des vies sont sauvées.

Tous les donneurs doivent savoir qu'ils ne peuvent sauver des vies que si leur sang est exempt de toute infection et ne présente pas de risque pour le receveur.

De même, il faut comprendre qu'en donnant du sang qui pourrait être contaminé, on prend le risque de transmettre une infection potentiellement mortelle.

La transfusion sanguine est donc un acte médical qui consiste à donner du sang à un malade pour différentes raisons : Accidents, à la suite d'un accouchement difficile, au cours d'une opération chirurgicale, dans le cas d'une anémie, dans le cas des maladies infectieuses ou héréditaires.

La transfusion sanguine n'est possible que s'il y a quelqu'un qui donne du sang (donneur), c'est-à-dire quand il y' a un majeur bien portant qui accepte qu'on prélève une partie de son sang à travers sa veine.

La transfusion sanguine suit certaines lois c'est-à-dire qu'on transfuse du sang iso groupe, iso rhésus.

Le sang peut être donné aux nécessiteux sous différentes formes :

- Le sang total 

- Les produits sanguins labiles :

· Les concentrés de globules rouges

· Le plasma

· Les plaquettes

Le sang à transfuser est analysé pour exclure diverses infections transmissibles par le sang à savoir : le VIH, le VHB, le VHC et la syphilis.

* 1 _ Archives du CNTS

* 2 _ Archives du CNTS

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy