WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Comment mettre en place une stratégie de formation et en optimiser le budget?

( Télécharger le fichier original )
par Marilyne DARNE
Institut de gestion social Lyon - Master 1 ressources humaines 2011
  

précédent sommaire suivant

PARTIE 1 : DEFINITIONS ET CONCEPTS

1 LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La formation professionnelle continue constitue une obligation nationale et est, à ce titre, spécifiée dans le code du travail. Selon l'article L. 6311-1, elle « a pour objectif de favoriser l'insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs, de permettre leur maintien dans l'emploi, de favoriser le développement de leurs compétences et l'accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle, de contribuer au développement économique et culturel et à leur promotion sociale. Elle a également pour objet de permettre le retour à l'emploi des personnes qui ont interrompu leur activité professionnelle pour s'occuper de leurs enfants ou de leur conjoint ou ascendant en situation de dépendance ».

Il existe beaucoup d'autres définitions concernant la formation, mais celles qui retiennent mon attention sont :

« La formation est l'action de se doter de moyens pour permettre l'acquisition de savoir par une personne ou un groupe, dans une perspective contractuelle, en lien avec un contexte donné en vue d'atteindre un objectif. » de Thierry Ardouin

Cette définition est intéressante car elle inscrit l'action de formation dans un « contrat » entre le formé et l'entreprise. Elle intègre également la notion de collaboration et d'adhésion, tout en mettant en évidence la notion d'objectif.

La deuxième définition n'est pas celle explicitement de la formation mais de la finalité de la gestion des ressources humaines d'Alain Meignant. Je trouve pertinent de la citer car elle nous permet de garder en tête les préoccupations de l'entreprise et donc les champs d'interventions possibles de la formation pour résoudre les difficultés rencontrées par l'entreprise. « Possibles» car la formation n'est pas toujours LA seule solution.

Reprenons donc cette fameuse définition :

« Disposer à temps, en effectifs suffisants et en permanence, des personnes compétentes et motivées pour effectuer le travail nécessaire en les mettant en situation de valoriser leurs talents avec un niveau élevé de performance et de qualité, à un coût salarial compatible avec ses objectifs économiques et dans le climat social le plus favorable possible. »

La formation s'inscrit donc dans un système à plusieurs éléments qu'elle cherche à mettre en synergie.
La formation est en effet, un élément de la gestion des ressources humaines, un outil de la politique

économique et sociale. Elle est au service de l'organisation et de l'individu. Mais la formation n'est pas le seul outil, et isolé, le service formation ou la personne en charge de la formation risque d'être peu efficace, pour ne pas dire inefficace. Mais nous aborderons plus tard l'importance d'une bonne synergie ou plutôt d'une bonne Organisation et communication entre les différents services d'une entreprise.

1.1 Historique de la formation professionnelle : 40 ans d'histoire

Depuis son apparition dans le code du travail jusqu'à aujourd'hui, la formation professionnelle a évolué au gré des changements du monde du travail. Voici brièvement, les quelques dates clés qui ont marqué son histoire.

· La loi du 16 juillet 1971 sur la formation continue donne le droit aux salariés de bénéficier d'une formation, professionnelle ou personnelle, financée par son employeur. Cette première loi met le salarié au coeur de la formation professionnelle, notamment avec la création du congé individuel de formation. Elle oblige aussi les employeurs à financer la formation professionnelle.

· L'ordonnance du 26 mars 1982 crée les missions locales et les PAIO (Points d'Accueil d'Information et d'Orientation). Elle organise par ailleurs la formation en alternance pour les jeunes travailleurs.

· La loi Rigoult du 24 février 1984 oblige les entreprises ayant un comité d'entreprise à les consulter deux fois par an sur la formation professionnelle.

· La loi du 4 juillet 1990 crée l'Office Professionnel de Qualification des Organismes de Formation Continue (OPQOFC) qui garantie la qualité de la formation proposée par la délivrance de labels aux prestataires.

· La loi quinquennale du 20 décembre 1993 relative au travail, à l'emploi et à la formation professionnelle réforme le financement de la formation professionnelle. Les OPCA remplacent les Fonds d'Assurance Formation (FAF).

· La loi sur la réduction du temps de travail du 19 janvier 2000 contraint l'employeur à adapter ses salariés à l'évolution de leurs emplois, en faisant de la formation une composante du temps de travail.

· La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) est instituée par la loi sur la modernisation sociale du 17 janvier 2002. Nous détaillerons plus loin cet outil.

· La loi du 4 mai 2004 sur « la formation professionnelle tout au long de la vie », crée le Droit Individuel à la Formation (DIF) et remplace le contrat de qualification, d'adaptation et d'orientation par le contrat de professionnalisation.


· Après plusieurs Accords Nationaux Interprofessionnels (ANI), dont ceux du 11 janvier 2008 sur

la modernisation du marché du travail et du 7 janvier 2009 sur le développement de la formation tout au long de la vie professionnelle, la professionnalisation et la sécurisation des parcours professionnels, la loi n°2009-1437 du 24 novembre 2009 apporte plusieurs changements : réduction du nombre de rubriques du plan de formation (2 au lieu de 3), définition de la portabilité du DIF, bénéfice du DIF ouvert au licenciement pour faute grave, élargissement du public éligible au contrat de professionnalisation (RSA, AAH, CUI, ASS)4 avec possibilité de tutorat externe, modification des règles de fonctionnement des OPCA, mise en place du CIF hors temps de travail, définition du bilan d'étape professionnel et du passeport orientation et formation, participation des entreprises au financement du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP), création du dispositif de la Préparation Opérationnelle à l'Emploi (POE) et information des salariés de plus de 45 ans sur leurs droits à la formation (entretien professionnel).


· Cf. en annexe 1, les quatre décrets de 2010.

précédent sommaire suivant