WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quelles perceptions des contenus sur smartphone dans les visites culturelles à  paris?


par Céline Cauderlier
Groupe EAC - MBA management de projets dans les industries créatives 2012
  

précédent sommaire suivant

4.2 Usages et enjeux des nouvelles technologies vues par les acteurs dans le tourisme

Les nouvelles technologies ont enrichies au cours de l'Histoire la pratique du tourisme, le rendant plus interactif, s'ajoutant aux voies classiques pendant la visite (avec le guide conférencier), mais ne les remplaçant pas. Le contact avec ces nouvelles technologies, et notamment le Smartphone s'humanisant peu à peu103, rend malgré tout possible le fait qu'à terme le guide conférencier disparaitra. Aujourd'hui pourtant les avis restent partagés comme le démontre une enquête réalisé par ATOUT France en 2010, pour sa publication « Le numérique et les offices de tourisme : Les technologies de l'information et de la communication au service de l'accueil ». Cette enquête poursuivait les objectifs suivants :

- Fournir une compréhension en profondeur des processus d'information des touristes en mobilité ;

101 « Usages du vidéotex et utopie techniciste », Boullier (1984)

102 « La société digitale : les nouvelles technologies au futur quotidien » Mercier, Plassard, 1984

103 L'IPhone 4S possède « Siri », une application d'assistant personnel présentée le 4 octobre 2011. L'application repose sur le traitement du langage naturel (oral) pour répondre aux questions, faire des recommandations et effectuer des actions en déléguant les demandes à un ensemble de services web.

40

- Apprécier leurs comportements et leurs attentes par rapport aux applications d'accueil et d'information numérique ;

- Déterminer les leviers les plus pertinents pour revitaliser la relation entre les offices de tourisme et leur clientèle actuelle ou potentielle.

Elle s'appuyait également sur une démarche qualitative auprès d'un échantillon représentatif de touristes et/ou excursionnistes français, pour mieux comprendre les contenus, les attentes, les concepts à développer, les représentations, les images, le symbolique. Des groupes de paroles ont été organisés, selon une segmentation par tranche d'âge et niveau d'utilisation/initiation aux technologies de l'information et de la communication. Il en résulte quatre groupes d'individus, tous touristes et/ou excursionnistes français :

- Les « matures 50-65 ans », usagers basiques des TIC (mobile pour téléphone et SMS, ordinateur pour les courriels), non réfractaires et fréquentant les offices de tourisme;

- Les « adultes 40-55 ans » ayant un usage partiel des TIC (notamment par rapport aux applications de la micro-informatique telles que mobile pour photos, webcam, surf sur Internet et achats en ligne...), eux aussi non réfractaires à un apprentissage dans ce domaine, et fréquentant les offices de tourisme ;

- Les « jeunes adultes 30-45 ans », ayant un usage courant des TIC (bornes interactives, tables tactiles...), bien équipés dans ce domaine et fréquentant les offices de tourisme ;

- La « génération Smartphone 20-30 ans » rompue à l'usage des TIC (tables tactiles, bornes, micro-informatique, etc.) et également bien équipée dans ce domaine et fréquentant les offices de tourisme (sauf pour 2 personnes). Cette approche permet aussi de cerner les effets de génération dans les comportements et les opinions.

précédent sommaire suivant