WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

A propos d'une analyse objective de la voix de 40 sujets présentant des troubles musculo-squelettiques

( Télécharger le fichier original )
par Marion VIENNOT
UHP Nancy - Certificat de Capacité d'Orthophonie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV.3 Composition du système postural

Dans un premier temps, nous avons exposé les conditions nécessaires à l'équilibre postural et nous avons vu que cet équilibre était, en définitive, relativement précaire. Dans cette perspective, nous allons maintenant expliciter les moyens grâce auxquels la posture est régulée.

L'activité motrice posturale a essentiellement pour fonctions: -de lutter contre les effets de la gravité

-d'assurer l'équilibre du corps lorsqu'une force extérieure (autre que la gravité) vient s'exercer

-et de coordonner le maintien de l'équilibre pendant la réalisation

d'un mouvement.

Pour répondre à ces fonctions, le système postural dispose d'un système informatif, d'un système central intégrateur et d'un système effecteur musculaire.

Le système informatif correspond aux entrées de la régulation posturale. Il est composé de l'ensemble des capteurs qui fournissent des informations au système nerveux central.

125 Heuillet-Martin G., Garson-Bavard G, Legré A., p126, Op. cit. p32.

Le système central intégrateur analyse les informations fournies par les capteurs et commande les muscles. Il comprend des voies ascendantes, descendantes et des centres de commande. Les voies ascendantes sont celles de la sensibilité. Ce sont elles qui intègrent les renseignements et les confrontent au stock des sensations déjà mémorisées créant ainsi la « représentation mentale instantanée et permanente de l'environnement »126 et du corps. Les voies descendantes sont extra-pyramidales. Ce sont elles qui gèrent le tonus musculaire, la posture, l'équilibre et le mouvement.

Uniquement musculaire, le système effecteur est, somme toute, le système de sortie. Car même si les muscles ont leurs propriétés spécifiques, ils obéissent au système central.

IV.3.1 Les capteurs, entrées de la posture

Le système informateur est composé de l'ensemble des capteurs posturaux. Ceux-ci peuvent être sensoriels ou sensitifs et on en distingue deux types. Les exocapteurs fournissent des informations relatives à l'environnement, alors que les endocapteurs apportent les informations relatives au corps.

IV.3.1.1 Les exocapteurs

Les exocapteurs vont donc renseigner sur toutes les perturbations extérieures au corps. Nous ne parlerons ici que des capteurs oculaires et podaux, le capteur labyrinthique n'intervenant que peu dans notre propos.

Capteur oculaire

La vision permet de situer le corps dans l'espace par rapport aux plans vertical et horizontal. La plupart du temps, l'exo-entrée visuelle sert de référentiel essentiel. En effet, la vision fovéale identifie les objets (dans leurs formes, dimensions) et évalue la distance d'un objet par rapport au corps. Ces informations sont complétées par la vision périphérique qui renseigne sur la vitesse et l'orientation des mouvements de ce qui se passe dans le champ visuel.

126Willem G. (2004), Manuel de posturologie approches cliniques et traitements des pathologies rachidiennes et céphaliques, 2ème édition, Paris: Frison-Roche, p14.

Capteur podal

La plante des pieds est la première source d'informations. En effet, la semelle plantaire renseigne sur la qualité du terrain ainsi que sur la répartition des appuis podaux grâce à de nombreux barorécepteurs.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net