WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

A propos d'une analyse objective de la voix de 40 sujets présentant des troubles musculo-squelettiques

( Télécharger le fichier original )
par Marion VIENNOT
UHP Nancy - Certificat de Capacité d'Orthophonie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV.3.1.2 Les endocapteurs

Ensuite, les endocapteurs rendent compte des différentes positions et variations de positions des segments du corps les uns par rapport aux autres.

Capteurs somésthésiques

Ces capteurs relèvent de la proprioception et contribuent à la représentation interne du schéma corporel. Ils peuvent être de trois types: récepteurs musculaires, capteurs ostéo-articulaires et capteurs tendineux. Ils sont mis en jeu dans le contrôle postural mais aussi dans le contrôle du mouvement.

Capteur podal

En plus du rôle d'exocapteur, la semelle plantaire est pourvue d'endocapteurs proprioceptifs (nocicepteurs, récepteurs de la sensibilité, mécanorécepteurs et thermorécepteurs).

Capteurs oculomoteurs

La motricité oculaire est gérée par plusieurs muscles oculomoteurs externes.

Ces muscles renseignent sur la position exacte de l'oeil dans l'orbite et jouent ainsi le rôle de récepteurs proprioceptifs. Des études ont ainsi révélées que la stimulation de certains de ces muscles entraînait un déplacement du corps dans la même direction.

Capteurs dentaire et manducateur

De plus en plus mentionné dans les études comme faisant partie du système informateur de la régulation posturale, l'appareil manducateur, de par son innervation commune avec les muscles oculomoteurs, semble être un récepteur propioceptif au même titre que les autres.

IV.3.2 Les effecteurs musculaires, sorties de

la posture

Une fois les informations apportées au système central par les endocapteurs et les exocapteurs, les muscles posturaux interviennent alors. Car la condition première à l'équilibre postural est de pouvoir lutter contre les effets de la gravité.

Les muscles posturaux sont donc dits « antigravitaires ». Ce sont également eux qui sont responsables du tonus musculaire de repos. Il en existe de deux types:

-les muscles phasiques qui ont la particularité de pouvoir assurer un travail moteur de faible intensité mais sur une très longue durée

-et les muscles de soutien dont les propriétés visco-élastiques permettent de résister rapidement à un étirement tout en amortissant les oscillations supplémentaires inhérentes à la résistance.

Les muscles posturaux habituellement décrits sont: -les extenseurs de la cheville

-les muscles ischio-jambiers

-les extenseurs de la colonne vertébrale -et les muscles de la nuque.

Bien sûr, leurs sollicitations varient d'un individu à un autre. Par ailleurs, d'autres muscles peuvent entrer en jeu dans le maintien postural lorsqu'une perturbation extérieure et/ou un mouvement mettent en péril l'équilibre du sujet.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net