WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

A propos d'une analyse objective de la voix de 40 sujets présentant des troubles musculo-squelettiques

( Télécharger le fichier original )
par Marion VIENNOT
UHP Nancy - Certificat de Capacité d'Orthophonie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

V.4.3.2 Position du larynx au cours de la respiration

Au cours de la respiration, la voie antérieure, respiratoire, amène le larynx en position basse puisque celui-ci dépend indirectement de la position diaphragmatique. Ainsi, lorsque la respiration est lente, l'ensemble du larynx descend, entraînant avec lui les structures adjacentes sus-hyoïdiennes. Au contraire, lorsque la respiration est rapide («snif»), le larynx descend brusquement mais l'os hyoïde tend à rester en position haute.

Respiration lente et profonde Respiration rapide «snif» 183

La voie postérieure, digestive, tend également à caudaliser le larynx. En effet, tous les mouvements de la partie postérieure du larynx sont influencés par la biodynamique digestive via:

-le chaton du cartilage cricoïdien, sur lequel s'insère le tendon

oesophagien

-les cartilages cricoïdien et thyroïdien, sur lesquels s'insère le constricteur inférieur de l'oesophage

-l'os hyoïde, sur lequel s'insèrent des fibres du constricteur moyen

de l'oesophage.

183Piron A., pp25-26, Op. cit. p102.

V.4.3.3 Position du larynx au cours de la phonation

Outre les multiples insertions musculaires impliquant le larynx dans les biodynamiques posturale, respiratoire et digestive, la position laryngée dépend également des modifications des cavités résonancielles supra-laryngées lors de la phonation. Communément, le larynx monte si le son est aigu, descend si le son est grave, et sa position est neutre lorsque le son se situe dans le médium. Ces mouvements sont permis par l'action des muscles sus-hyoïdiens.

D'après Piron A. 184

V.4.3.4 Rôle de l'os hyoïde dans la transmission des tensions musculaires au larynx

D'autre part, l'os hyoïde participe à la biodynamique du larynx tout en étant relié aux principales structures adjacentes (ceinture scapulaire, mandibule et base du crâne occipitale). Par conséquent, il est le principal indicateur de l'équilibre tensionnel musculo-aponévrotique de toute la région cervico-céphalique. Le déplacement d'un des éléments osseux, adjacents à l'os hyoïde, modifie donc la position eupnéique (c'est-àdire de repos) ainsi que la tension des fibres musculaires de l'ensemble laryngé. En effet, la manipulation des la musculature hyoïdienne associée à une thérapie vocale améliore les qualités acoustiques de la voix185.

V.4.4 Dysfonctions diaphragmatiques

En ostéopathie, les diaphragmes sont des parois horizontales qui constituent

184Piron A., p27, Op. cit. p102.

185Roy N., Lepper HA (1993), « Effects of the manual laryngeal musculoskeletal tension reduction technique as a treatment for functional voice disorders: perceptual and acoustic measures », Journal of Voice, 7; 242-249.

des relais entre les différentes chaînes musculaires. Dans son mémoire, Paul a cherché si la dysphonie pouvait être corrélée à certaines dysfonctions diaphragmatiques. Il s'est avéré que tous les patients dysphoniques avaient une dysfonction du diaphragme thoracique supérieur et du diaphragme crânien, ainsi que de la loge viscérale du cou. De plus, la quasi-totalité des patients avait une dysfonction diaphragmatique thoracoabdominale. Enfin, les deux tiers présentaient une dysfonction du diaphragme pelvien186.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net