WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

A propos d'une analyse objective de la voix de 40 sujets présentant des troubles musculo-squelettiques

( Télécharger le fichier original )
par Marion VIENNOT
UHP Nancy - Certificat de Capacité d'Orthophonie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.4 Le rôle particulier de la mandibule

Bien que rarement décrite dans les études sur la voix normale ou pathologique, la mandibule joue un rôle important dans l'acte phonatoire, de par ses mouvements sur les résonateurs d'une part, de par ses relations musculaires avec le larynx d'autre part. En outre, le rôle de la mandibule dans le maintien postural est de plus en plus mis en évidence20. Il nous est donc apparu inévitable d'étudier l'anatomie, ainsi que les rôles dans la phonation et le maintien postural du seul os mobile de la face.

L'articulation temporo-mandibulaire (ATM) unit la fosse mandibulaire de l'os temporal avec le condyle de la mandibule par l'intermédiaire d'un ménisque. Il existe deux ATM symétriques qui fonctionnent en synergie et permettent les mouvements de la mandibule par rapport au crâne. Les ATM font partie des articulations les plus sollicitées, avec environ 10000 mouvements par jour.

Articulation Temporo-Mandibulaire (d'après Le Huche) 21

Les muscles mandibulaires ont pour fonctions principales l'ouverture de la bouche et la mastication. Ils interviennent également dans la respiration, la déglutition et la phonation. L'ATM peut effectuer des mouvements dans les trois plans de l'espace:

-mouvements d'élévation et d'abaissement dans le plan vertical -mouvements de diduction dans le plan horizontal

-mouvements de propulsion / rétropulsion dans le plan antéro-postérieur

20 Paulin F. (2009), Rôle de l'appareil manducateur dans le maintien de la posture, Thèse d'Odontologie, Université Henri Poincaré, Nancy 1

21 Le Huche F., Allali A. (1978), p106, Op. cit. p12.

Mouvements d'abaissement/élévation, de propulsion/rétropulsion et de diduction de la mandibule (d'après Le Huche) 22

Les principaux muscles élévateurs des ATM sont:

-le temporal: muscle mince et étalé en un large éventail dont l'ensemble des fibres convergent vers l'apophyse coronoïde. Son action sera, grâce à ses fibres antérieures et moyennes, une élévation de la mandibule, et grâce à ses fibres postérieures une rétropulsion.

-le masséter: sous-jacent au muscle temporal, il sert essentiellement à l'élévation de la mandibule

-le ptérygoïdien latéral est diducteur ou propulseur de la mandibule

-le ptérygoïdien médian est légèrement diducteur dans le cas d'une contraction unilatérale, alors qu'il sera élévateur de la mandibule lorsque la contraction est bilatérale.

Les muscles abaisseurs ensuite, sont:

-des muscles sus-hyoïdiens: génio-hyoïdien, mylo-hyoïdien, digastrique et stylo-hyoïdien

-des muscles sous-hyoïdiens: sterno-thyroïdien, thyroïdien, sternocléïdo-hyoïdien et omo-hyoïdien.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net