WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Participation des populations au processus d'élaboration et de mise en œuvre du plan de développement de la commune de Dogbo

( Télécharger le fichier original )
par François ZINSOU
Université d'Abomey-Calavi ( Bénin) - Maàtrise 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2 PARTICIPATION DES ACTEURS A LA MISE EN OEUVRE DU PDC

Après l'élaboration du PDC, la mise en oeuvre est la seconde phase importante pour satisfaire les besoins exprimés par les représentants de la population. La première chose est de faire valider le PDC par l'autorité de tutelle, le préfet, et la popularisation du document afin d'assurer son existence légale puis de le rendre accessible aux acteurs et populations à la base.

En effet, «la popularisation est très importante parce qu'elle permet à la population, à la société civile et à tous les acteurs du développement de la commune de s'approprier le plan et de mieux participer à sa mise en oeuvre»24(*). On comprend par là que les autorités communales mesurent l'importance de la participation des acteurs dans la mise en oeuvre des actions du PDC. Malheureusement l'étape de popularisation prévue n'a pas été véritablement suivie dans la commune. C'est ce qui explique de nos jours la faible connaissance du PDC par plus de 20 % des personnes interviewées.

Mais reconnaissant la variété des approches et les natures de la participation utilisées déjà sur le terrain, le soin est laissé aux structures de gestion du PDC de veiller à sa définition et son applicabilité. Ainsi, dans l'exécution des activités avec les populations, les acteurs d'appui au développement n'ont pas toujours procéder de la même façon pour impliquer les populations.

1.3 APPROCHES DE PARTICIPATION DES POPULATIONS A LA MISE EN OEUVRE DU PDC

Dans le PDC de Dogbo, il est recommandé d'user d'une approche qui assure la participation des populations à l'exécution des actions. «La mise en oeuvre du Plan d'action nécessite la participation de tous les acteurs de développement de la commune. Il faut pour cela mettre en place un cadre fédérateur de tous les acteurs, capable de créer la synergie nécessaire. Ce cadre pourrait être structuré autour d'un comité de mise en oeuvre appuyé par une cellule technique. Mais le succès de la mise en oeuvre du plan dépendra surtout de l'efficacité du programme de communication sociale qui l'accompagnera»25(*). On comprend par là que les autorités mesurent l'importance de la participation des acteurs dans la mise en oeuvre des actions du PDC. Mais reconnaissant la variété des approches participatives utilisées déjà sur le terrain, le soin est laissé aux structures de gestion du PDC de veiller à l'applicabilité de ce principe.

En effet, les approches d'intervention sont variées suivant sur le type d'acteur d'appui au développement. Ainsi au moment où l'Etat intervient directement et sans une contrepartie, des ONG appliquent des taux de contribution financière aux populations.

1.3.1. Organisation Néerlandaise de Développement (SNV)

L'Organisation Néerlandaise de Développement (SNV) est une Organisation internationale et multiculturelle à but non lucratif, qui a beaucoup contribué à l'élaboration et la mise en oeuvre du PDC. Avec la décentralisation, elle intervient en apportant sa contribution à la mairie de Dogbo chargée de la mise en oeuvre des projets. Il s'agit en l'occurrence d'un appui au renforcement des capacités de la mairie pour qu'elle joue bien son rôle de maître d'ouvrage, de la promotion du développement communal. A titre illustratif, en 2001, à travers son Projet d'Appui au Développement Institutionnel de la Commune de Dogbo (PADIC-Dogbo/SNV), a bénéficié du financement pour la réalisation des infrastructures jusqu'à hauteur de soixante cinq millions. La condition de l'apport de trente pour cent (30%)par les acteurs bénéficiaires a conduit à écarter certains villages de la commune incapables de mobiliser la contrepartie financière.

* 24 Mission de Décentralisation, Guide pour la planification du développement communal. P. 35

* 25 Rapport de synthèse, Plan de développement de la commune de Dogbo, Fils conducteur de la bonne gouvernance locale, volume 1, avril 2003

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net