WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'implication de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre le réchauffement climatique.


par alpha bagaza bangamo
université protestante au congo - licence en droit public international 2012
  

précédent sommaire suivant

II.2. LES CONSEQUENCES DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Le développement se nourrit de l'environnement, toutes les matières et ressources naturelles entrant dans un marché économique se retrouvent tôt ou tard dans les émissions de gaz effet de serre, les déchets rejetés dans l'environnement.

Les effets du changement climatique combinés à l'augmentation de la démographie mondiale crée les crises majeures liés à l'eau notamment dans des régions particulièrement vulnérables, prévenir les catastrophes, en atténuant ses conséquence est une priorité.

En atténuant Les scientifiques y travaillent mais des actions efficaces ne sauraient être entreprises sans une volonté des états et une solidarité planétaire portée sur une adaptation des modes de vie des populations mondiale.

Les effets du réchauffement climatique sont observés sur l'augmentation de la température moyenne qui se manifeste déjà sur la fonte des calottes polaires, l'intensité globale des précipitations notamment dans les régions septentrionales favorisent l'extension des zones climatiques chaudes, les périodes des sécheresses pourraient devenir plus intenses sous les latitudes méditerranéennes.

Les steppes et les zones arides qui abritent pourtant 21% de la population mondiale ne reçoivent comme ressources que 2,2 du débit mondiaux des rivières.

Les campagnes du nord de la chine connaissent des pénuries d'eau et les paysans se voient privés de récoltes suffisantes pour survivre économiquement et nourrir le pays.

Les caraïbes portent les traces des deniers grands cyclones a commencer par la Louisiane qui ne s'est pas encore remise des dégâts dus au passage de Katrina en mais 2008, un typhon particulièrement violent a ravagé le sud Myanmar en Birmanie .

Les scientifiques prévoient également la montée du niveau des mers qui est actuellement à 3 milles mètres par an et parlant de 50 cm à la fin du siècle et une accélération significative du cycle de l'eau, renforçant les phénomènes d'évaporation et l'augmentation globale de la pluviométrie qui aura pour résultats une augmentation de la quantité de vapeur d'eau dans l' atmosphère et une humidité relative plus au moins constante.

Il y a eu toujours des relations de cause à effet entre l'état de l'environnement et l'état de santé des personnes, le changement climatique est donc susceptible d'agir indirectement sur notre santé et de manière très variée.

Cependant, le réchauffement climatique peut avoir un rôle plus direct, le premier concernant l'augmentation de la mortalité, conséquences possibles d'une élévation des températures, actuellement sous nos latitudes on meurt deux fois plus en hiver qu'en été et aussi en juillet et aout dû aux fortes chaleurs. Un réchauffement de quelques degrés pourrait déplacer le maximum annuel de la mortalité vers l'été.

Une autre conséquence assez directe et une élévation des températures :

ï Augmentation des maladies à vecteur, maladies où l'agent pathogène et souvent un parasite qui est véhiculé par un animal, généralement un insecte c'est ainsi que se transmettent le paludisme, la fièvre jaune, etc.....

Le réchauffement climatique peut agir de diverses manières :

ï La durée de maturation de l'agent pathogène devient plus rapide et le vecteur peut se trouver adapté à des aires géographiques qui lui étaient auparavant inhospitalières

Les refugiés climatiques

Ils sont des personnes obligées de quitter leur région ou leur pays à cause d'événements liés au climat.

Le réchauffement climatique transforme des régions peuplées depuis des siècles en zones difficiles à habiter, elles sont menacées par la montée du niveau de la mer, le Bangladesh et le Mozambique subissent des inondations de plus en plus violentes.

Des régions arides vivent une aggravation des sécheresses, des zones agricoles voient leurs sols s'éroder ou se concentrer en sel. L'agriculture est menacée, les populations ne peuvent plus se nourrir et sont obligées d'immigrer.

précédent sommaire suivant