WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'UDC de C. Blocher: l'extrême droite au coeur de la concordance helvétique?

( Télécharger le fichier original )
par Julien Vlassenbroek
Université Libre de Bruxelles - Licence en sciences politiques 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.4.2.3. Tout ce que le secteur privé peut faire doit lui être confié

Face à cette logique jugée néfaste d'augmentation de la redistribution des revenus qui serait imprimée par l'ensemble des partis au pouvoir, Blocher oppose une conception de la gestion de la chose publique où «nous [l'UDC] ne devons confier aucune responsabilité nouvelle à l'Etat, nous devons lui en retirer. Ce que des privés peuvent faire tout aussi bien, ou mieux que l'Etat, il faut le confier aux privés»542(*). Dans sa logique de privatisation des services et d'individualisation des responsabilités, l'UDC vise par exemple à «offrir plus de choix aux assurés (suppression de l'obligation de contracter et réduction du nombre de prestations obligatoirement assurées) [on parle ici d'assurances d'Etat obligatoires, chargées d'assurer les prestations sociales, comme l'assurance invalidité (AI), l'assurance maladie (AM) ou encore l'assurance vieillesse et survivants (AVS)] afin de réduire les primes»543(*), ce qui laisserait alors le choix à ceux qui en ont les moyens de contracter des assurances privées.

Blocher n'hésite pas à proposer «une coupe de 20% du budget de l'Etat»544(*) et à avancer que les «dépenses étatiques pour la culture et les loisirs devraient être complètement supprimées. Le secteur privé peut très bien s'en charger»545(*).

Les services publics sont également inclus dans cette logique. L'UDC estime que dans ce domaine les autres partis, et notamment le PRD et le PDC, «sabotent les efforts d'économie du ministre des finances et imposent des charges supplémentaires aux générations à venir»546(*) en acceptant un programme d'économie présenté par le Conseil fédéral et dont l'UDC, suivi par les deux partis du centre-droit, estimait qu'il «ne suffirait pas à rétablir les finances fédérales»547(*). Mais l'accusation de sabotage et de charges imposées aux futures générations ne vient pas de cette insuffisance. Il concerne en fait un point précis du programme. Ce qui fâche l'UDC et provoque ces accusations c'est le fait que «le programme jugé insuffisant du Conseil fédéral prévoit, entre autres, une hausse de tout de même 4% des dépenses pour l'éducation, la recherche et les technologies. Le Conseil national vient de porter ce taux de croissance à 6,5%»548(*), une politique «qui ne permettra certainement pas de résoudre les problèmes de notre pays»549(*) car la «Confédération est à tel point endettée que la première des priorités doit être accordée aux économies»550(*) or «l'UDC tient à rappeler l'opinion défendue dans les milieux des chercheurs selon laquelle il existe un potentiel d'économie énorme dans ce domaine [l'éducation]»551(*). A l'instar du reste des services publics, le secteur de l'éducation constitue un domaine où le «potentiel d'économie est énorme», ce postulat ne peut se comprendre que si l'on garde à l'esprit le motto udécéen qui veut que ce «que des privés peuvent faire tout aussi bien, ou mieux que l'Etat, il faut le confier aux privés»552(*).

* 542 Id., p. 10.

* 543 «L'UDC veut corriger le cap en politique sociale», op. cit.

* 544 Propos de Cristoph Blocher in «Réflexions : Entretien avec le conseiller national sur l'Etat Libéral. Blocher propose une coupe de 20% du budget de l'Etat», op. cit.

* 545 Ibid.

* 546 «Le PRD et le PDC une fois de plus complètement incohérents», communiqué de l'UDC - Suisse du 6 mai 2003, Berne, consulté sur www.udc.ch/print.html?page_id=413

* 547 Ibid.

* 548 Ibid.

* 549 Ibid.

* 550 Ibid.

* 551 ibid.

* 552 C. BLOCHER, «Les sept secrets de l'UDC (strictement confidentiel). Discours de l'Albisgüetli 2000. Une analyse de la situation politique à l'occasion de la 12ème Assemblée de l'Union Démocratique du Centre du canton de Zurich à l'Albisgüetli par le conseiller national Christoph Blocher, Président de l'UDC du canton de Zurich», op. cit., p. 10.

précédent sommaire suivant