WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'UDC de C. Blocher: l'extrême droite au coeur de la concordance helvétique?

( Télécharger le fichier original )
par Julien Vlassenbroek
Université Libre de Bruxelles - Licence en sciences politiques 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.4.3. Non à l'interventionnisme étatique : laissez faire le marché

4.4.3.1. Les arguments économiques et sociaux

On comprend également mieux l'opposition de l'UDC aux investissements publics dans l'éducation si on suit son renversement du schéma qui tend à considérer qu'une économie saine se forge, notamment, à partir d'une bonne formation. Pour le parti en effet, il faut inverser le sens des priorités, et considérer qu'«il ne sert [...] à rien de dépenser des masses d'argent pour l'éducation si l'Etat s'endette à tel point que l'économie en souffre et ne peut plus engager les diplômés des hautes écoles»553(*). Le parti ne considère pas qu'il faut des gens formés pour soutenir l'économie mais bien qu'il faut privilégier des finances publiques saines, ce qui diminuera la pression fiscale sur les entreprises et les ménages, alimentera la machine économique et créera une demande de diplômés. Une fois la demande créée, on adaptera l'offre, on se trouve face à un paradigme néolibéral classique où ce sont les exigences du marché qui doivent dicter les politiques économiques et pas l'inverse.

Les lois du marché doivent devenir les seules lois régissant l'économie. Il faut donc freiner toute velléité interventionniste de l'Etat dans ce domaine car «réduire la quote-part étatique suisse aurait une incidence bien plus directe sur la prospérité, le bien être matériel et les emplois que toutes ces autres choses que les politiciens se croient obligés de faire»554(*).

Pour l'UDC en effet, il est établi que les «contraintes étatiques étouffent dans l'oeuf toute velléité de croissance économique»555(*). Ces positions, favorables à un marché libre de toute intrusion, trouveraient d'ailleurs une justification sociale. Pour le parti présidé par Ueli Maurer, il s'avère indiscutable que «seule une économie prospère peut garantir des oeuvres sociales»556(*) et ces «oeuvres sociales ne sont saines que si l'économie peut croître grâce à des impôts bas et un Etat non interventionniste et si la politique cesse d'augmenter les prestations sociales»557(*).

Il n'y a d'ailleurs pas que l'Etat qui doivent s'abstenir d'entraver le libre fonctionnement du marché. Les organisations non gouvernementales, comme «certaines associations de protection de l'environnement»558(*) mettent ainsi à mal le développement économique puisque par faute de leurs réclamations de «nombreux projets, dont certains fort importants comme celui du nouveau stade de Zurich, et les investissements qui en découlent sont bloqués par des recours pendants ou des négociations entre opposants et promoteurs»559(*).

* 553 « Le PRD et le PDC une fois de plus complètement incohérents », op. cit.

* 554 C. BLOCHER, « Les sept secrets de l'UDC (strictement confidentiel). Discours de l'Albisgüetli 2000. Une analyse de la situation politique à l'occasion de la 12ème Assemblée de l'Union Démocratique du Centre du canton de Zurich à l'Albisgüetli par le conseiller national Christoph Blocher, Président de l'UDC du canton de Zurich », op. cit., p. 14.

* 555 « L'UDC veut corriger le cap en politique sociale », op. cit.

* 556 « Seule une économie prospère peut garantir des oeuvres sociales », communiqué de l'UDC - Suisse du 26 mai 2003, Berne, consulté sur www.udc.ch, url :www.udc.ch/print.html ?page_id=450

* 557 Ibid.

* 558 «Contributions aux ONG - obligation de déclarer», Motion déposée par le groupe UDC, texte consulté sur www.udc.ch, url : www.udc.ch/print.html?page_id=1041&1=3

* 559 Ibid.

précédent sommaire suivant