WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'UDC de C. Blocher: l'extrême droite au coeur de la concordance helvétique?

( Télécharger le fichier original )
par Julien Vlassenbroek
Université Libre de Bruxelles - Licence en sciences politiques 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.4.3.2. Les arguments philosophiques, essentialistes et d'autorité

Citant volontiers Friedrich von Hayek («un grand penseur qui montre le chemin à suivre»560(*)) pour étayer ses thèses en matière économique, Cristoph Blocher donne également des arguments d'autorité pour appuyer ses choix dans ce domaine. Pour lui, la «science et, à plus forte raison, les expériences faites au cours des décennies passées apportent la preuve que le bonheur du socialisme prescrit par l'Etat mène irrémédiablement à la ruine. Là, il n'est pas question d'idéologie, mais de faits»561(*). Il serait encore question de faits lorsqu'il affirme que «ce n'est qu'à l'aide de mesures draconiennes que les pays anglo-saxons, tels que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou la Nouvelle-Zélande, ont pu retrouver le sentier de la liberté et de la responsabilité individuelle. Cela s'est concrétisé en une réduction radicale de la quote-part étatique et fiscale et en un refoulement de la bureaucratie. [...] l'emploi et le bien-être ont connu un accroissement, le chômage et la pauvreté ont régressé, les déficits étatiques ont disparu»562(*) ou encore que «le libre-échange mondial permet aux pays pauvres de s'enrichir»563(*) mais que s'ils n'atteignent pas «le niveau de prospérité de l'Occident»564(*), c'est simplement parce qu'ils ne disposent pas de «la culture d'initiative individuelle nécessaire»565(*).

Les recettes du bien-être, que Blocher associe au bien-être matériel, et de la liberté, qu'il associe à un marché libre de toute intervention étatique et à une société basée sur la responsabilité individuelle, seraient donc des plus évidentes : il faut rejeter le socialisme qui «mène irrémédiablement à la ruine», et adopter le credo néolibéral reagano-tatchérien qui garanti la prospérité économique. Ce ne sont ni plus, ni moins que «la science» et «les faits» qui le prouvent, il ne serait donc ici nullement «question d'idéologie».

Blocher avance également des arguments de type essentialiste pour justifier le choix d'une économie strictement libérale, car, pour lui, «contrairement au collectivisme, l'ordre libéral correspond à la réalité humaine et dans ce sens, c'est un système éthique»566(*).

* 560 Propos de Cristoph Blocher in «Réflexions : Entretien avec le conseiller national sur l'Etat Libéral. Blocher propose une coupe de 20% du budget de l'Etat», op. cit.

* 561 C. BLOCHER, «La politique au 21ème siècle. Réflexions à l'occasion de la 11ème session de l' `'Albisgüetli`', du 15 janvier 1999, de Monsieur le conseiller national Christoph Blocher», op. cit., p. 9.

* 562 Ibid.

* 563 Propos de Cristoph Blocher in «Réflexions : Entretien avec le conseiller national sur l'Etat Libéral. Blocher propose une coupe de 20% du budget de l'Etat», op. cit.

* 564 Ibid.

* 565 Ibid.

* 566 Propos de Cristoph Blocher in «Réflexions : Entretien avec le conseiller national sur l'Etat Libéral. Blocher propose une coupe de 20% du budget de l'Etat», op. cit.

précédent sommaire suivant