WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'utilité des peines de prison pour les criminels

( Télécharger le fichier original )
par Paul-Roger GONTARD
Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse - Maitrise de droit privé, option Carrières Judiciaires 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy
§ 2 Les limites de ce modèle

Bien sûr un tel dispositif n'est absolument pas applicable à tous les types de détention. De telles conditions ont tendance à détruire l'identité des reclus. Elles doivent donc être utilisées avec parcimonie et pour les profils les plus hermétiques à la dissuasion par la privation de liberté.

Certains de nos établissements ont commencé très tôt à utiliser de nombreux moyens techniques pour assister les surveillants de prison, mais les mentalités ne semblent pas encore préparées à une telle révolution, même si en volume de population carcérale, cette proposition s'adresse à un nombre très limité de criminels. Pour illustrer cette réticence, je reprendrai le propos d'Alain PEYREFITTE, ancien Garde de Sceaux à propos de la prison de Fleury-Mérogis :

« A Fleury, l'électronique remplace clefs et serrures : l'ouverture et la fermeture des portes se font automatiquement, commandées à distance depuis un poste central. Tout cela semble presque trop beau pour l'usage qui doit en être fait. On en vient à redouter que les mal logés de tous bords ne cherchent à se faire admettre dans ce luxueux établissement où ils seront beaucoup mieux que chez eux. Las! Fleury-Mérogis ne tarde pas à perdre son auréole de prison modèle. Les critiques des " utilisateurs " fusent : on qualifie le nouvel établissement d' "Alphaville " dépersonnalisée. Le " tout électronique " fait regretter les bonnes grosses clefs et les bons gros verrous d'antan. Détenus et surveillants se plaignent de l'absence de contacts humains résultant de l'automatisme des installations. Bref, on rejette la prison presse-bouton. Les gens qui ont été incarcérés à la Santé avant de l'être à Fleury chantent les louanges de la vieille parisienne. 112(*)»

De plus, ces dispositifs s'accordent mal des principes fondamentaux du respect à une vie privée et à la dignité de la personne. Leur utilisation ne peut donc être que temporaire et strictement légitimée par un risque majeur d'atteinte à la sécurité de la société.

* 112 Propos repris par le journal Libération daté du 8 Mai 1985, cité in Fabien CADENEL ; POUR UNE PRISON QUI EN VAILLE LA PEINE, mémoire de Diplôme de l'école d'Architecture de Marseille, 1999.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net