WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse statistique de demandes et d'offres d'emploi enregistrées par un service de l'état. Cas de l'Office National de l'Emploi / direction provinciale du Nord-Kivu en RDC de 2007 à  2009

( Télécharger le fichier original )
par Augustin MUNYARUYENZI NIKUZE
Institut supérieur de statistique et de nouvelles technologies de Goma (ISSNT-Goma) - Graduat en statistique 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.1.3.Offre d'emploi

C'est une action de proposer un contrat à une autre personne. En d'autre terme, c'est une préposition de faire une chose utile ou agréable à quelqu'un, de traiter avec lui à certaines conditions que l'on déclare avantageuses10(*).

Catégories des offres d'emploi11(*)

a) Le manoeuvre ordinaire ou de forme : sans aucune qualification.

b) L'ouvrier spécialisé : qui, sans avoir fait un véritable apprentissage ou avoir reçu un enseignement professionnel particulier, exécute des travaux nécessitant une certaine formation préalable suffisante du métier.

c) L'ouvrier qualifié ou professionnel : ayant la connaissance générale de son métier acquise soit par une longue pratique, soit par un apprentissage ou un enseignement professionnel pouvant être sanctionné par un CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle). L'ouvrier hautement qualifié est prévu dans une catégorie distincte parfois dans la catégorie de l'ouvrier qualifié mais avec un échelon supérieur.

I.1.4.Le chômage

Le chômage se définit statistiquement comme la situation d'une personne sans travail rémunéré, disponible pour occuper un emploi et effectuant une démarche de recherche d'emploi. La situation globale de l'emploi est souvent résumée au travers le taux de chômage, défini comme le rapport entre le nombre de chômeurs et la population active. Le chômage fonctionne selon un système inversé de file d'attente où les derniers arrivés sont les premiers servis et il apparaît très différencier selon le niveau d'étude où les moins qualifiés souffrent de la concurrence des travailleurs12(*).

Le chômage était conçu comme une période de transition entre deux emplois et le chômeur comme un travailleur occupé à temps plein par la recherche d'un emploi. La notion du chômeur est apparue au XIXeS avec le salariat13(*).

Bref, le chômage est la période d'inactivité forcée qui caractérise la situation de personnes capables, disponibles et désireuses de travailler, mais qui ne parviennent pas à trouver un emploi14(*).

TYPOLOGIE ET FORMES DU CHÔMAGE15(*)

Les économistes établissent des typologies quant aux formes du chômage en fonction de ses manifestations et de ses caractéristiques.

a)Chômage frictionnel

Le chômage dit frictionnel correspond au temps nécessaire qui sépare la cessation volontaire d'une activité et la reprise d'une autre activité professionnelle. Ce type de chômage résiduel est en réalité -- et au-delà de la contradiction -- un chômage de plein-emploi. Il ne concerne que l'hypothèse du salarié qui quitte un poste pour un autre poste qu'il sait prochainement disponible.

b)Chômage saisonnier

Le chômage saisonnier concerne, quant à lui, l'ensemble des activités qui se déroulent selon un cycle qui n'est pas constant dans le temps. Ce type de chômage concerne par exemple les activités liées au tourisme, ou encore certaines activités agricoles.

c)Chômage conjoncturel

Le chômage conjoncturel résulte d'un ralentissement, plus ou moins durable, de l'activité économique. Lorsque le cycle économique connaît un ralentissement, celui-ci peut être cause de chômage. C'est le cas, par exemple, lorsque le volume de production excède la demande des consommateurs. L'entreprise qui ne peut plus écouler ses produits peut être contrainte de licencier, faute de débouchés. Si cette situation frappe non pas une seule entreprise, mais un ou plusieurs secteurs d'activité, le volume de chômage peut être important. Ce type de crise survenue dans le passé (la crise de 1929 par exemple) peut être en partie résolue, comme John Maynard Keynes l'a montré, par une politique publique de soutien de la demande (voir politique budgétaire), consistant à utiliser le déficit budgétaire afin d'injecter un supplément de pouvoir d'achat, qui à son tour permet aux entreprises de vendre leur production, d'augmenter celle-ci et, pour la créer, d'embaucher à nouveau.

d)Chômage structurel

Le chômage structurel provient, pour sa part, d'un déséquilibre durable du fonctionnement du marché du travail, qui excède les difficultés conjoncturelles, par nature temporaire. Ce type de chômage caractérise la situation d'un grand nombre de pays industrialisés depuis le début des années 1980 ; l'évolution des chiffres révèle qu'il est devenu tout à la fois massif et permanent, le nombre de chômeurs de longue durée étant de plus en plus important. La crise contemporaine frappe surtout par sa durabilité par rapport à la plupart des crises du passé. Si celles-ci pouvaient être extrêmement brutales, elles ne duraient que le temps d'une récession, un nouveau cycle de croissance assurant la reprise de l'emploi. La situation actuelle est bien différente : une rupture durable avec la croissance qui, lorsqu'elle existe, reste très faible, s'accompagne d'une progression toujours plus forte du nombre de sans-emploi.

CAUSES DU CHÔMAGE

Au-delà des querelles théoriques relatives aux causes du chômage, qui opposent libéraux et keynésiens, les éléments actuels et historiques qui expliquent ce phénomène et son ampleur sont nombreux.

a)Rupture entre production et emploi

Le chômage actuel n'a pas pour seule cause le ralentissement de la croissance : il est également -- et surtout -- la conséquence d'une rupture des liens entre production et emploi. Le système de production, qui fait de plus en plus appel à l'innovation technique, substitue, plus encore que par le passé, les machines aux hommes. L'évolution est telle que le progrès technique ne recrée pas au stade de sa conception les emplois qu'il supprime au stade de son utilisation ; l'utilisation de machines toujours plus sophistiquées entraîne le recours toujours moins important à la main-d'oeuvre. En cela, le chômage actuel revêt une spécificité historique : c'est la crise et le dépassement du modèle fordiste de production qui, en opérant une mutation dans l'organisation du système productif, engendre le chômage.

b) Rigidités du marché du travail

Autre argument avancé afin d'expliquer la persistance d'un chômage important, les « rigidités du marché du travail », souvent évoquées par les théoriciens de tendance libérale : les charges sociales supportées par les entreprises qui embauchent seraient trop lourdes, et auraient un effet dissuasif sur la création d'emplois ; d'autre part, l'existence d'un salaire minimum, en deçà duquel l'entreprise ne peut embaucher, associée au poids relatif des charges qui pèsent sur les salaires, empêcheraient également la création de nouveaux emplois.

Il s'agirait alors, pour soutenir l'emploi, de rendre le marché du travail plus flexible ; cette flexibilité exigerait, par exemple, de réduire les salaires, au motif que l'entreprise, en réduisant ses coûts salariaux unitaires, pourrait utiliser cette marge de manoeuvre afin de créer davantage d'emplois. Il s'agirait en clair de payer moins pour payer plus de monde. Cette notion de flexibilité a servi, et sert encore, de critère aux politiques de l'emploi visant à lutter contre le chômage.

* 10 AUGE, C., Nouveau Larousse illustré, TOME III, Paris, SD, p.478

* 11 PELISSIER, J., et alii, Op cit.

* 12 www.le potentiel.net, op cit

* 13 PELISSIER, J., et alii, op. cit.

* 14 Encyclopédie encarta 2008

* 15 16 Encyclopédie encarta 2008

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.