WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les styles de commandement et leurs implications dans l'atteinte des objectifs d'une entreprise de télécommunication (cas de la société Airtel/Lubumbashi)

( Télécharger le fichier original )
par Fabrice MUKENDI MUTOMBO
Institut Supérieur d'Etudes Sociales - Licencié en Management (Option: Gestion des Ressources Humaines) 2014
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

1.2.1 NOTIONS SUR LES STYLES DE COMMANDEMENT

Les styles de commandement correspondent à un ensemble des attitudes, des comportements qu'adopte une personne en position d'autorité et de responsabilité pour amener d'autres personnes vers l'atteinte des objectifs assignés.

Au sein d'une organisation, le style de commandement désigne un mode de gestion ou de direction qu'un responsable hiérarchique adopte et applique sur les membres du personnel pour les conduire vers l'atteinte des objectifs organisationnels.

Les styles de commandement seront donc différents selon la manière dont le pouvoir est exercé.

On considère traditionnellement en principe deux grandes catégories d'exercice du pouvoir :

- un exercice autoritaire du pouvoir : le commandement et la prise de décision sont alors centrés sur le supérieur.

- un exercice participatif du pouvoir : le commandement et la prise de décision sont alors centrés sur les subordonnés. Ceux-ci ont donc une certaine liberté d'action.

Les styles de commandement tendent à évoluer vers une plus grande association des subordonnés dans l'élaboration et l'application des décisions, c'est-à-dire à une plus grande liberté d'action du personnel.

En effet, sous l'impulsion de nombreux facteurs, les styles de commandement tendent à évoluer vers une plus grande association, participation et une autonomie plus marquée du personnel : c'est la décentralisation.

On distingue en général deux évolutions possibles dans l'exercice du pouvoir :

- une évolution vers une plus grande délégation des pouvoirs ;

- une évolution vers une décentralisation des pouvoirs.

· Déléguer: C'est donner une mission à une personne ou une équipe qui peut prendre des initiatives. (Aspect petit nombre)

· Décentraliser : C'est donner une plus grande autonomie à l'ensemble du personnel.

En considérant le lien avec l'autorité, la délégation ne fait peut être que déplacer l'autorité.

1.2.2 LES THEORIES SUR LES STYLES DE COMMANDEMENT

1.2.2.1 La théorie de la dynamique des groupes

La théorie de la dynamique des groupes a été élaborée par KURT LEWIN. Elle stipule que le style de commandement au sein d'une organisation est centré dans son choix, sur deux problématiques, à savoir : le mode d'exercice de leadership et la dynamique des groupes.

La théorie de la dynamique des groupes suppose qu'il existe trois modes de l'exercice du leadership, à savoir :

1°) Le leadership autoritaire

Le leadership autoritaire ou style de commandement autoritaire est essentiellement caractérisé par le fait que la productivité d'une organisation et le rendement des ressources humaines sont obtenus par des ordres, des contraintes, de la dictature de la part du dirigeant autoritaire. Il se tient à distance du groupe et use des ordres pour diriger les activités de ce dernier. Le rendement d'un groupe dirigé de cette manière est élevé mais la pression portée sur les ressources humaines fait que les relations entre les différents membres et leurs responsables manquent de confiance et, on peut noter de fois des actes de rébellion ou de défiance. La qualité et la quantité sont recherchées mais il en ressort les décharges émotionnelles.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour