WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les styles de commandement et leurs implications dans l'atteinte des objectifs d'une entreprise de télécommunication (cas de la société Airtel/Lubumbashi)

( Télécharger le fichier original )
par Fabrice MUKENDI MUTOMBO
Institut Supérieur d'Etudes Sociales - Licencié en Management (Option: Gestion des Ressources Humaines) 2014
  

précédent sommaire suivant

2.2 LES IMPLICATIONS DES STYLES DE COMMANDEMENT DANS L'ATTEINTE DES OBJECTIFS D'AIRTEL

Comme déclaré précédemment, aucun style de commandement n'est plus meilleur qu'un autre. Tout dépend du contexte organisationnel et environnemental dans lequel se retrouve telle ou telle organisation.

Cette réalité n'est pas contradictoire par rapport à celle d'AIRTEL. Le style de commandement choisi est relatif au contexte organisationnel et environnemental. Autrement dit, Il y a lieu d'affirmer à ce niveau la notion de la contingence rationnelle sur laquelle repose cette organisation. A cet effet, les implications que produisent les styles de commandement dans l'atteinte des objectifs d'AIRTEL sont :

a) Le style démocratique

Le style démocratique est le style le plus utilisé dans la gestion d'AIRTEL. Il offre des avantages considérables à cette organisation par rapport au contexte pour lequel il est utilisé et produit comme implications :

- Stimuler les efforts des ressources humaines dans l'exécution de leurs tâches ;

- Canaliser les efforts des ressources humaines vers l'atteinte des objectifs organisationnels assignés ;

- Placer les ressources humaines dans une condition où elles produisent un rendement le plus maximal possible ;

- Augmenter la productivité d'AIRTEL.

b) Le style dictatorial

Le style dictatorial est caractérisé par des contraintes et des menaces des sanctions infligées aux ressources humaines par les dirigeants d'AIRTEL dans l'exercice de leurs fonctions.

Dans le cadre du leadership situationnel, les dirigeants de cette entreprise de télécommunication utilise le style dictatorial dans le but de rendre les ressources humaines à la hauteur de contribuer de manière effective dans la réalisation des objectifs organisationnels assignés.

Le style dictatorial est rarement utilisé dans le fonctionnement de cette organisation à cause du fait que le style démocratique prédomine habituellement et offre des avantages et des résultats satisfaisants par rapport aux objectifs à réaliser.

Les implications du style dictatorial dans l'atteinte des objectifs d'AIRTEL sont exprimées au travers le constat suivant :

- Les ressources humaines travaillent sous pression des menaces des sanctions (improductivité, manque d'efficacité, de dévouement...) et des contraintes mais arrivent à produire un rendement largement supérieur par rapport à celui qu'elles produisent en mode démocratique. La conséquence négative de ce style est qu'il amortit et crée un climat désagréable entre les dirigeants et les subalternes. (qualité dégradée de la communication verticale)

- Les objectifs assignés sont atteints avec facilité suite à une production élevée de la part des ressources humaines.

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour