WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Guide touristique aux pays des CHO, à  l'usage des managers


par Emilie GAUTIER
EM Lyon - Master Management des unités opérationnelles 2018
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV. QUOI FAIRE ?

Ce monde professionnel, ce voyage au pays des CHO peut paraître idyllique. Mais il n'en est rien. Ce n'est qu'avec efforts, persévérance, adaptation et avec un outillage sans cesse révisé que les CHO peuvent avancer et donner aux managers ce qu'ils désirent. C'est un pays où chaque habitant doit offrir de sa personne, être ouvert afin de visiter toutes les régions, sans exception.Mais visiter, ne signifie pas survoler les régions : ce n'est pas suffisant. Il faut, au préalable, s'imprégner de la culture de ce pays pour pouvoir y être actif et ainsi récolter bonheur et performance.

Mais alors, comment ces ambassadeurs, les CHO, travaillent-ils à mettre en place ces outils de travail ? Quelles activités proposent-il pour contribuer au bien-être de leur habitants et donc des managers ?

Je répondrai à cette question à travers :

· Un environnement de travail agréable et dynamique

· Des évènements permettant de fédérer l'équipe et créer une ambiance de travail bienveillante

· Des relations privilégiées par des systèmes de communication performant et divers

· Un développement de carrière par l'intégration des nouveaux, par des formations, par des réorientations ou par du coaching professionnel, etc.

Alors, prenez votre grand sac à dos de voyage car la route est longue et nombreux seront les souvenirs à ramener de cette expérience !

1. Environnement de travail

L'environnement n'est pas seulement le lieu dans lequel évoluent les managers. Il fait référence :

· Au cadre : organisation, utilisation et décoration des espaces de travail, flexitime

· Aux services proposés : durant le temps de pause, de repos ou simplement en parallèle du travail pour se libérer des contraintes de la vie privée (ex : parking)

· A l'ergonomie du poste de travail

· Aux ressources matérielles et technologiques allouées au lieu de travail et au poste

Pour décrire ce type d'environnement, l'entreprise Microsoft a inventé l'acronyme « nWoW : new Way Of Working », traduit littéralement par «nouvelle façon de travailler ». Le « nWoW » propose un environnement de travail dynamique.

L'entreprise française de demain a le choix. Elle peut décider : soit de réduire ses budgets pour les transférer vers d'autres d'ordre plus opérationnels ; soit d'investir dans le « nWoW » pour rentabiliser l'engagement des employés.

FIGURE 8 : Baromètre de la qualité de vie au bureau, Institut CSA

source : http://www.actionco.fr/thematique/manager-1020/Infographies/L-espace-de-travail-element-crucial-de-la-motivation-et-du-bien-etre-54933.htm#CpAWcPlBJv0zPLsF.97

L'institut CSA a réalisé une étude en 2013 pour Actinéo36, sur 1208 actifs, afin de définir le baromètre de la qualité de vie au travail. Les résultats suivants démontrent que « l'espace de travail est un élément crucial de la motivation et du bien-être.»(Maud Vincent)

Lors des entrevues avec les managers, une question était entièrement dédiée à l'environnement de travail. L'analyse de leurs réponses m'a permis de dégager cinqéléments de l'environnement influençant leur bonheur au travail :

· L'agencement des bureaux

· La clarté et la nature dans les espaces de travail

36- ACTINEO est un «agitateur» des entreprises en matière de qualité de vie au bureau. Lancé en 2005, son objectif est d'inciter les dirigeants à se servir de l'espace de travail comme levier de performance mais aussi comme source de bien être pour leurs collaborateurs. Car l'aménagement des espaces de bureau est une des composantes essentielles de la qualité de vie au bureau !

· L'ambiance sonore des lieux

· Les salles annexes et les services à la personne

· L'ergonomie du poste de travail

QUOI FAIRE ?

AGENCER DES BUREAUX

Open Space (partagé par tous les services ou séparé par service), Bureau (fermé, attitré ou non, grand), Hub,Coworking37 sont les solutions proposées par les CHO et l'entreprise d'aujourd'hui pour répondre aux besoins des salariés.

Cinq managers sur neuf restent néanmoins réticents quant à l'apparition d'Open Space partagés entre managers et subordonnés. Ils ont peur que cet Open Space tue l'espace de confidentialité qu'il existe dans le bureau. Ils ne sont pas contre l'idée de travailler dans un Open Space ou Hub, mais il est nécessaire pour eux d'avoir en parallèle un endroit où ils ne se sentiront pas contraints par les regards ou oreilles tendues des collaborateurs. Ces espaces doivent être donc agencés de sorte que chacun ne se sente pas observé. Ils émettent une réserve sur sa fonctionnalité. Mais si les valeurs telles que la liberté, la reconnaissance et l'humanité sont défendues alors la bienveillance dans un espace comme celui-ci, sera de mise.

Ce qui semble très important pour les managers c'est l'équilibreentre intimité et collectif, l'équilibre entre partage et concentration, l'équilibre entre lieu d'échanges et lieu de confidences. Pour cela, l'espace de travail de demain, doit être impérativement mobileetdynamique.

Chacun a des besoins différents en fonction de son humeur, de sa charge de travail, de ses missions, du projet en cours ; et tous doivent être respectés dans l'agencement de l'espace de travail.

METTRE DE LA CLARTE ET DE LA NATURE

Ramener l'extérieur à l'intérieur est attrayant et motivant : plantes vertes, arbres, tableaux végétaux, puits de lumière, grandes baies vitrées, lumières intelligentes,parc à proximité, diffuseur d'huiles essentielles, terrasses, etc. Nous y passons 8h par jour sur le lieu de travail.L'esthétisme, la possibilité de pouvoir sortir et respirer l'air pursont donc important. Les managers ont besoin d'un espace réconfortant, humanisé et non stérile.

« Pour favoriser mon bien-être au travail, j'ai besoin sur le plan technique d'un environnement agréable : confort, esthétisme, etc. J'ai du mal à travailler dans un endroit hostile physiquement. Je l'ai déjà fait et c'est pour cela qu'aujourd'hui je peux dire que cela nuit à mon bonheur ! »

37- « Coworking : créer pour les professionnels indépendants afin de bénéficier d'un espace de socialisation propre à l'entreprise. Le coworking s'articule autour de deux axes : un espace de travailpartagé et un réseau de professionnels qui favorise l'échange et l'ouverture /(...)Hub : espace d'échange propice aux rencontres et à l'émulation. » L.Vanhée, Happy RH - glossaire

LIMITER L'AMBIANCE SONORE

Le manager aime échanger mais aussi être dans des espaces où la discrétion peut être de mise. Le bruit ambiant doit être limité et l'isolation phoniquerenforcée. Proposer des lieux où l'ambiance sonore est dynamique, (r)éveille, motive mais peut être aussi fatigant. Il sera donc nécessaire de proposer en parallèle des lieux de calme.

METTRE EN PLACE DESSALLES ANNEXES ET DES SERVICES

Les salles annexes sont source de motivation : salle dédiée au repos, à la sieste, « salon » de réunion, salle de jeux, cuisine équipée, salle de sport, bibliothèque, salle digitale, etc. La création de ces salles doit se faire en consultant les salariés pour répondre à leurs envies. Ces salles permettent d'humaniser les relations.

Trouver le bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle, c'est de limiter l'intrusion de l'intimité.

Les services à la personne peuvent libérer les employés des contraintes personnelles et leur permettre d'être 100% présents mentalement dans leurs missions professionnelles : livraison de course, réparation-lavage voiture, crèche, parking privé, cours de sport, yoga, consultationsde spécialistes, etc. Les managers sont souvent des cadres qui ne comptent pas leurs heures.Leur permettre de ne pas faire l'impasse sur leur vie privée en apportant les solutions dans le domaine professionnel favorisera leur productivité.

FAVORISER L'ERGONOMIE

Lorsque les managers parlent d'ergonomie, ils parlent surtout de technologie : ordinateur qui fonctionne bien, téléphone portable, tablette. Peu de manager portent de l'importance au poste de travail : chaise, bureau, filtre écran, etc. Néanmoins, les problèmes physiques liés à la posture assise sont importants et doivent être pris en compte au travail. Un des managers a même installé une « Gym Ball » dans son bureau : il ne s'en sépare jamais. Faire en sorte que le poste professionnel permette de maintenir sa santé physique n'est pas obligatoire mais nécessaire.

Il faut savoir qu'en ré-agençant les locaux, l'entreprise si elle répond à une demande forte de ses salariés pour favoriser leur bonheur ; elle réduit également etsignificativement ses coûts budgétaires.

38- Laurence Vanhée, Happy RH : Le bonheur au travail, rentable et durable, Chapitre 3 « NWOW ! », Edition La Charte, octobre 2013.

Prenons l'exemple de Gétronic illustré dans « Happy RH »38, groupe allemand de sociétés de services ICT, qui constitue le plus grand prestataire de services liés aux technologies de l'information et de la communication. Il a réussi à économiser rien qu'avec le déménagement de sa filaire belge « 9,7 millions d'euros sur 8 ans, soit un impact annuel de plus de €1.000,000. »

Cette entreprise a :

· « Réduit sa surface louée de 8.000 à 6.000 m2 grâce à la mise en place d'un environnement de travail dynamique : économies de €5,1 millions.

· A renégocié son nouveau contrat de bail, a choisi son implantation dans une zone à la périphérie de Bruxelles, a mis en place une politique de clean desk et a installé des détecteurs de mouvements : économies estimées en tout à €4,9 millions.

· A mis à disposition des outils collaboratifs performants : économies directes et indirectes estimées à €4,4 millions 

· A attiré d'excellents talents et accéléré les processus de recrutement. Celalui a permis de disposer plus rapidement de consultants etplus vite opérationnels sur des missions clients : coût de cet impact sur la marge est estimé à €1,65 millions.

· A encouragéaussi les réunions virtuelles, grâce aux outils de collaboration et aux systèmes modernes de communication et de vidéoconférence : le groupe économise €550.000 euros, sans compter la productivité gagnée par l'économie d'heures passées dans les transports et les aéroports.

· A mis en place le télétravail, à l'exception de certaines fonctions imposant une présence physique, à l'instar des réceptionnistes : économies réalisées sur les déplacements et les transports quotidiens s'élèvent à €1,7 millions. »

Alors, convaincu ?

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net