WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les flux de transports dans l'ouest lyonnais avant la construction de l'A89

( Télécharger le fichier original )
par sébastien PAILLER
Université Jean Monnet (Saint-Etienne) - Master 1 2007
  

précédent sommaire suivant

1.2 : Lyon, un point de passage incontournable pour les flux Est-Ouest

L'aire métropolitaine lyonnaise est traversée par de nombreuses autoroutes qui en font un véritable carrefour autoroutier. La Transversale Est-Ouest (TEO) de Lyon, le contournement Est de Lyon (A46), l'A42 et l'A43 sont concernés par le projet A89. En effet, ils constituent les axes autoroutiers permettant de rejoindre l'Est de la France, et de l'Europe en provenance de l'Ouest.

TEO est une voie rapide d'une quarantaine de kilomètres ouverte en 1997, limitée à 90 km. Elle relie Tassin-la-Demi-Lune (Ouest de Lyon) au périphérique Est (Villeurbanne). La figure 17 montre l'évolution des flux de transports sur TEO.

Figure 17 : Evolution récente du trafic Est-Ouest de Lyon par TEO

 

TEO ouest

TEO est

Périphérique
Est: sortie de
TEO

2002

53900

41331

90368

2003

53446

41668

89982

2004

54806

43252

87224

Evolution du trafic de TEO
de 2002 à 2004

TEO ouest TEO est Périphérique Est:

sortie de TEO

100000

90000

80000

70000

60000

50000

40000

30000

20000

2002 2003 2004

Source : DRE

Depuis 2002, le trafic de TEO croît légèrement. Il n'est pas homogène sur tout le tracé, il est plus dense à l'Ouest. A la sortie Est, les flux supportés par le périphérique (RN3 83) sont deux fois plus importants que sur car il supporte aussi les flux en provenance et en direction de l'A46.

Le contournement Est de Lyon est constitué de l'A46 Nord et Sud et de la RN346. Pour simplifier, et vues les caractéristiques de voie rapide de la RN346, nous appellerons ici « A46 », le contournement Est de Lyon. Il permet de desservir les communes de l'est lyonnais mais aussi de faciliter les échanges Nord/Sud sans passer par le centre de Lyon. L'A43, au Sud-Est de Lyon, est une autoroute qui relie l'agglomération lyonnaise aux Alpes, et par conséquent à l'Italie, en passant par Chambéry. Enfin, l'A42 relie l'agglomération lyonnaise au Nord-Est de la France et à la Suisse. Bien que ces trois axes autoroutiers ne fassent pas partie de l'ouest lyonnais, il est intéressant de les étudier. En effet, ils seront le prolongement vers l'Est de l'A89 qui rappelons-le, a parmi ses objectifs de faciliter les flux de transports Est-Ouest nationaux et internationaux. L'A46 est analysée ici bien qu'elle supporte

essentiellement des flux Nord-Sud, car elle fait partie des autoroutes de l'est lyonnais. Elle sera donc un lien entre l'A89 et les autoroutes de l'Est (A42 et A43). Les points de comptages choisis sont situés à l'Est de l'A432 (autoroute d'accès à l'aéroport Lyon Saint-Exupéry) afin d'être représentatifs des flux vers et en provenance de l'Est, sans prendre en compte les flux entre les zones industrielles de l'est lyonnais, l'aéroport et l'agglomération lyonnaise. Ils reflètent ainsi réellement les échanges avec l'Est.

Figure 18 : Evolution du trafic moyen journalier de trois autoroutes de l'est lyonnais

 

2002

2003

2004

A46
Meyzieu

76

862

77

046

78

154

A43
péage de
Saint-
Quentin-
Fallavier

74

035

75

800

76

786

A42
péage de
Dagneux

61

007

57

780

59

790

40 000

60 000

20 000

90 000

80 000

70 000

50 000

30 000

10 000

0

Evolution récente du trafic moyen journalier de trois
autoroutes de l'est lyonnais

A46
Meyzieu

A43

péage de SaintQuentin-Fallavier

A42

péage de Dagneux

2002 2003 2004

Source : DRE

Les chiffres récoltés ne permettent pas de retracer l'évolution de ces autoroutes avant 2002, ce qui nécessite de ne pas donner trop d'importance aux résultats de l'évolution constatée. Le trafic de l'A46 et de l'A43 tend à augmenter alors que celui de l'A42 a plutôt tendance à stagner, voire diminuer. L'axe qui supporte le trafic le plus dense est l'A46. La proximité de Lyon et le transit Nord-Sud favorisent ce trafic élevé. Le trafic de l'A43 est très proche de celui de l'A46. Ils connaissent tous les deux la même progression et leur valeur

actuelle est sensiblement la même. On ne peut cependant pas dire que l'écoulement du trafic est identique car l'A46 est une 2*2 voies alors que l'A43 est une 2*4 voies. Le trafic est donc dense sur l'A46 et plus fluide sur l'A43. L'importance du trafic sur l'A43, s'explique, au-delà de la liaison avec les Alpes, par les flux de transports nécessaires à l'activité économique le long du tracé, notamment avec la ville nouvelle de l'Isle-d'Abeau. A l'inverse, l'A42 est l'autoroute qui supporte le plus faible trafic. Si les conditions de transit Est-Ouest sont améliorées, et ce par l'achèvement de l'autoroute A89, le trafic de l'A42 pourrait augmenter.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !