WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les flux de transports dans l'ouest lyonnais avant la construction de l'A89

( Télécharger le fichier original )
par sébastien PAILLER
Université Jean Monnet (Saint-Etienne) - Master 1 2007
  

précédent sommaire suivant

3- L'axe Roanne - Lyon : un concurrent de la future A89

La dernière liaison que nous allons étudier est l'axe Roanne - Lyon. Entre Tarare et Lyon, il sera doublé entre Tarare et Lyon par l'A89. Le tableau ci-dessous présente les trafics des différentes sections de la ligne Roanne - Lyon.

Figure 37: Nombre de voyageurs sur l'axe Roanne - Lyon en 2006

Origine

Destination

Voyages/jour
2006

Evolution 2006/2005

LYON

ROANNE

1 578

6%

LYON

TARARE

885

17%

LYON

L'ARBRESLE

862

17%

ROANNE

TARARE

132

5%

Source : Région Rhône-A lpes

Le trajet Lyon - Roanne est celui qui compte le plus grand nombre de voyageurs (1578 voyages par jour). L'évolution de son trafic est faible. Les liaisons entre Lyon et

Tarare, et entre Lyon et l'Arbresle comptent plus ou moins le même nombre de voyages, respectivement 885 et 862. Elles ont aussi la même augmentation entre 2005 et 2006 : 17%. L'influence de Lyon sur ces deux sections, est donc identique. A l'inverse, Roanne a une influence moindre sur Tarare. En effet, la liaison Roanne - Tarare ne compte que 132 voyages par jour, soit près de sept fois moins que la liaison Lyon - Tarare, et ce, malgré un temps de parcours inférieur de 10 minutes à celui de Tarare - Lyon (source SNCF). La route concurrence le rail sur cette section. Par ailleurs, l'évolution de cette ligne est quasiment la même que celle qui relie Roanne à Lyon.

Pour résumer les flux de ces trois axes, nous pouvons observer la figure 38. Elle présente la fréquentation des lignes ferroviaires de l'ouest lyonnais en fonction de l'origine et de la destination des trajets. Le sens des flux correspond à celui précisé dans les tableaux précédents. On constate la forte domination des flux Saint-Etienne - Lyon et les disparités dans la desserte de l'ouest lyonnais. Les échanges entre Saint-Etienne et Lyon sont les flux nombreux de tout l'ouest lyonnais. Les échanges entre Saint-Etienne et Lyon et entre Roanne et Lyon sont les plus importants sur leur ligne respective. En revanche, sur l'axe Roanne - Saint-Etienne, les échanges entre Saint-Etienne et Feurs sont plus nombreux qu'entre Saint-Etienne et Roanne. Cela traduit la faiblesse des liens en Saint-Etienne et sa sous-préfecture, notamment en raison de la distance qui les sépare. La distance est un facteur majeur de préférence pour le train. En effet, il est très utilisé pour effectuer des trajets d'une distance supérieure à 50km. Nous verrons par la suite que c'est essentiellement le coût du transport qui motive ce choix.

Figure 38 : Schéma simplifié de la répartition des flux de transports ferroviaires quotidiens
du triangle Lyon - Saint-Etienne - Roanne en fonction de l'origine et de la destination des
trajets en 2006

Source : Région Rhône-A lpes. Réalisation : Pailler.S (2007)

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !