WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les flux de transports dans l'ouest lyonnais avant la construction de l'A89

( Télécharger le fichier original )
par sébastien PAILLER
Université Jean Monnet (Saint-Etienne) - Master 1 2007
  

précédent sommaire suivant

4- La fréquentation croissante des gares de l'ouest lyonnais

Désormais, intéressons nous à la fréquentation des gares. Le tableau et le graphique cidessous présentent l'évolution de la fréquentation des gares de l'Ouest lyonnais depuis 1997. La gare de Saint-Etienne Chateaucreux ne figure pas sur le graphique car sa fréquentation très élevée ne permet pas une lecture précise de la fréquentation des autres gares. Les valeurs correspondent au nombre de total de voyageurs, au départ ou l'arrivée de chaque gare.

Figure 39 : Fréquentation des gares de l'ouest lyonnais de 1997 à 2006

GARE

(ORIGINE +
DESTINATION)

BALBIGNY

FEURS

ROANNE

SAINT-
ETIENNE

L'ARBRESLE

TARARE

1997

78 154

153 131

600 047

1 852 854

398 370

200 509

1998

82 614

155 152

607 916

1 924 352

442 210

206 973

1999

90 715

167 535

635 033

1 988 055

460 792

218 397

2000

93 617

165 364

645 550

2 128 849

494 388

234 328

2001

103 150

167 326

639 523

2 157 938

493 392

230 364

2002

106 879

165 563

660 867

2 241 654

498 745

244 014

2003

105 446

158 335

661 211

2 212 020

532 870

267 582

2004

112 780

153 634

710 990

2 408 358

545 792

294 138

2005

118 580

165 667

754 507

2 659 403

569 075

313 388

2006

127 460

188 621

797 213

2 688 847

610 385

353 385

Evolution 1997-2006

63,1%

23,2%

32,9%

45,1%

53,2%

76,2%

Source : Région Rhône-A lpes

400 000

900 000

800 000

700 000

600 000

500 000

300 000

200 000

100 000

0

Evolution de la fréquentation des gares de l'Ouest lyonnais de
1997 à 2006

1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006

BALBIGNY FEURS ROANNE L'ARBRESLE TARARE

Source : Région Rhône-A lpes

La gare de Saint-Etienne-Chateaucreux est la gare qui connaît le plus grand trafic. Cette domination est simplement due à l'importance de la préfecture de la Loire. Le second pôle ligérien est Roanne qui compte trois fois moins de voyageurs que la gare de Saint-Etienne. La différence de fréquentation des deux gares s'explique, entre autres, par le poids démographique des deux villes et par l'absence du TGV à Roanne. Ensuite, viennent les deux gares du Rhône : l'Arbresle et Tarare. La gare de Tarare connaît cependant une fréquentation environ deux fois moins importante (353 000 voyageurs) que celle de l'Arbresle (610 000 voyageurs). Enfin, les deux gares de la plaine du Forez, Balbigny et Feurs sont les moins fréquentées. La fréquentation des gares de l'ouest lyonnais semble être corrélée à la proximité d'un pôle urbain ou à la présence de la gare au sein d'un pôle urbain.

L'ensemble des gares voit son trafic augmenter depuis 1997, même si la progression a ralenti de 2000 à 2003. On assiste quasiment à un doublement du nombre total de voyageurs en 10 ans. Les trois gares directement concernées par le projet A89 (les gares des communes traversées par l'autoroute) sont les trois gares qui connaissent la plus forte progression de leur fréquentation (progression moyenne : 65%). Balbigny est une commune dont le dynamisme est récent. Les zones d'activités dont elle dispose, et la proximité de Roanne et Saint-Etienne sont à l'origine de cette progression du trafic ferroviaire. Pour les communes de Tarare et surtout de l'Arbresle, les échanges avec la métropole lyonnaise sont la principale source de la hausse du trafic, l'Arbresle étant une couronne résidentielle de la métropole lyonnaise.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.