WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les flux de transports dans l'ouest lyonnais avant la construction de l'A89

( Télécharger le fichier original )
par sébastien PAILLER
Université Jean Monnet (Saint-Etienne) - Master 1 2007
  

précédent sommaire suivant

6- L'amélioration du réseau ferroviaire

6.1 : Les orientations de la DTA

Le réseau ferroviaire est ici entendu comme comprenant les lignes elles-mêmes, les connexions aux réseaux de transports collectifs urbains, les centres d'échanges intermodaux (gares, gares avec parking de rabattement, gares avec transports collectifs interurbains...). L'objectif est de réutiliser au mieux les capacités existantes. Parmi les liaisons régionales intéressant la métropole lyonnaise, il faut citer, en premier lieu, la liaison ferroviaire Saint-Etienne - Lyon qui est la plus fréquentée de la région. La part de voyageurs du mode ferroviaire entre les deux villes pourrait encore être augmentée grâce à une amélioration du niveau de service.

Pour rendre possible au plan économique l'accroissement de l'offre de transport collectif, il faut une densité importante de demandeurs. En effet, si le nombre de voyageurs est insuffisant, l'offre de transports est peu satisfaisante (peu de trains, tarifs élevés...), ce qui laisse la part belle à l'automobile. L'automobile ne cesse donc de s'accroître ce qui diminue le nombre de voyageurs sur le réseau ferroviaire. Les recettes diminuent, le réseau ferroviaire devient moins rentable et cette baisse de rentabilité diminue la qualité de l'offre. Ceci nourrit l'attrait pour la voiture. Pour inciter les usagers à choisir les transports en commun au lieu de à la voiture, le service doit être performant avec le moins de ruptures de charge possibles. Des études montrent qu'une amélioration du TER dans l'ouest lyonnais permettrait de multiplier

par 10 la fréquentation (SYSTRA-SOFRETU-SOFRERAIL, 1996).

Le réseau ferré dessert les secteurs d'urbanisation ancienne (vallée du Gier), qui sont géographiquement proches des axes autoroutiers ; il peut desservir aussi des secteurs

d'urbanisation plus récente. Son organisation en étoile autour de Lyon et de Saint-Etienne peut permettre de mieux capter les déplacements centre-périphérie.

Le Schéma Régional des Transports (SRT) approuvé en novembre 1997 par la région Rhône-Alpes favorise développement des transports ferroviaires régionaux, pour les liaisons régionales de différentes missions : inter-cités, maillage régional, comme desserte périurbaine et desserte locale.

La desserte en transport ferroviaire régional sera progressivement mise en oeuvre selon les principes de régularité, de cadencement, de fréquence élevée et de complémentarité entre trois niveaux de desserte : inter-cités et maillage régional et périurbain.

6.2 : Les améliorations du réseau ferroviaire

Pour favoriser les transports ferroviaires et parvenir ainsi à diminuer la prépondérance des déplacements en véhicules particuliers, le Réseau Ferré Français prévoit plusieurs aménagements dans l'ouest lyonnais. Sur notre zone d'étude, les modifications consisteront à améliorer la performance du réseau ferroviaire (hausse de la vitesse) et à proposer un cadencement plus serré et régulier (un train toutes les 15 minutes). Ce projet a été déclaré d'utilité publique en Janvier 2007. La ligne Roanne - Lyon sera donc améliorée ce qui renforcera sa concurrence avec l'A89. De plus, certains tronçons bénéficient déjà d'améliorations (l'Arbresle - Lyon), ce qui peut habituer les usagers à l'usage du TER.

Sur la ligne Clermont-Ferrand - Lyon, elle aussi concurrente de l'A89, des projets ont été finalisés depuis 2005, notamment le raccordement de Saint-Germain-des-Fossés. Clermont-Ferrand n'est actuellement pas desservie par le TGV et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Clermont-Ferrand/Issoire souhaite que cette « situation inacceptable » prenne fin et qu'une liaison TGV relie la préfecture auvergnate à Lyon : « La Chambre de Commerce et d'Industrie de Clermont-Ferrand/Issoire demande solennellement que les décisions urgentes soient prises aux différents niveaux de responsabilité concernés pour mettre en service, dans les plus brefs délais, une liaison ferroviaire Clermont-Ferrand/Lyon en 1h30 maximum » (CCI Clermont-Ferrand, 11/2006). Cette liaison serait aussi une opportunité pour Roanne, ville par laquelle elle passerait. Une liaison Clermont-Ferrand - Lyon serait une concurrente directe de l'A89. La figure 65 présente les nombreux projets ferroviaires de l'ouest lyonnais.

Figure 65 : Les nombreux projets d'amélioration du réseau ferroviaire
de l'ouest lyonnais

Source : Réseau Ferré Fran çais, 2005

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.