WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La délinquance dans le canton de Coussey durant le premier XIXème siècle

( Télécharger le fichier original )
par Hugues Herbillot
Université Nancy 2 - Master 2009
  

précédent sommaire suivant

c. Une figure de la délinquance à répétition, Jean Baptiste Biez de Grand.

Ce cultivateur turbulent de Grand est condamné trois fois au cours de sa vie.

La première fois, il comparaît devant la Justice pour des violences diverses et récurrentes. Au mois de décembre 1809, il commet notamment une « tentative d'assassinat avec préméditation sur la personne de François Biez (son frère), laquelle consiste en ce que ledit Jean-Baptiste Biez a voulu jeter le dit François Biez dans le grand puit de la commune de Grand pendant que ce dernier était occupé à y puiser de l'eau ; ce qu'il a exécuté sans la présence de Pierre Réguier couvreur au même lieu qu'il l'a retenu et empêché, et qui pour s'être opposé à cette entreprise a été frappé et maltraité par le dit Jean-Baptiste Biez253(*) ».

Quelque mois plus tard, le 9 mai 1811, vers les neuf heures du soir, « il a été commis par Jean-Baptiste Biez cultivateur demeurant à Grand sur la personne de François Biez, boucher au même lieu une tentative d'assassinat avec préméditation et guet-apens, laquelle consiste en ce que ce dernier revenant à cheval de la commune de Pargny-sous-Mureau étant sur le grand chemin est près d'entrer à Grand a été mis en joue avec un fusil à deux coups par ledit Jean-Baptiste Biez qui était allé à sa rencontre et s'était embusqué sur le chemin où il pensait que François Biez allait passer, et lui aurait infailliblement tiré un coup de fusil sans la présence de plusieurs personnes. Jean-Baptiste Pelletier Marchand au dit lieu de Grand qui pour avoir voulu défendre le dit François Biez contre cette tentative, et l'escorter jusqu'au village, a été lui-même couché et mis en joue par ledit Jean-Baptiste avec menace de le tuer également s'il osait dépasser une certaine limite qu'il lui a fixée en lui jetant son bonnet ». Ce guet-à-pant représente le délit le plus grave commis par ce cultivateur qui sans l'intervention d'autres habitants aurait pu tuer son frère.

Le lendemain, Jean-Baptiste Biez « a manifesté hautement ses intentions hostiles et criminelles envers François Biez par menaces et en déclarant qu'il avait regret de ne l'avoir pas tué ; qu'il l'aurait fait sans l'arrivée de son fils et de Jean-Baptiste Pelletier, mais que cela n'était que différé et que dans huit jours ils ne seraient plus en vie ».

Non content de tyranniser son frère et son village le forcené, comparaît de plus pour avoir exercé des actes de violence grave, sur des habitants des villages voisins. Ce délinquant présente les traits de la parfaite terreur de village ; l'homme que toute la communauté craint par son caractère impulsif, et son comportement dangereux.

Dix ans après les faits, on le retrouve une nouvelle fois devant la justice pour avoir abimé un chemin communal. En 1828, ce paysan est à nouveau condamné « pour avoir coupé des arbres dans la forêt communale et les avoir enlevé avec voiture254(*) ». Au total cet individu a commis au moins six délits, cette figure locale du méfait est sans doute passée à deux doigts du Tribunal criminel d'Epinal.

Les récidivistes sont des délinquants en puissance. Circonstance aggravante, la récidive alourdit souvent les peines des condamnés. Il apparait que toutes les récidives ne sont pas comparables. Les récidives les plus nombreuses concernent les délits de violences contre les personnes, et font de leurs auteurs des individus dangereux proches du sommet sur l'échelle de la gravité des délits. La majeure partie des récidivistes se cantonnent cependant aux infractions et aux délits et s'aventurent rarement dans le crime.

* 253 AD Vosges, 22u46, Grand, 1811

* 254 AD Vosges, 22u71, Grand, 1828.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)