WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

équilibre financier : solvabilité

( Télécharger le fichier original )
par eustache arnaud Antali
sup'management - BAC+2 2008
  

sommaire suivant

antaliarnaud@yahoo.fr

Année académique : 2007-2008

Sommaire

Introduction 3

I. La notion de l'équilibre financier 5

II. Le schéma de l'équilibre financier 6

III. L'approche fonctionnelle 7

1) fondement: 7

2) Analyse de l'approche fonctionnelle 7

3) Représentation du Bilan fonctionnel 8

4) Analyse du bilan fonctionnel : 8

A. Le passif du bilan fonctionnel 8

B. L'actif du bilan fonctionnel 10

5) Calcul des grandeurs de l'équilibre fonctionnel 12

a) Le fonds de roulement net global (FRNG) 12

1. définition 12

2. Intérêt du fonds de roulement net global 12

3. Interprétation économique 13

b) Le besoin en fonds de roulement (BFR) 14

1. Définition 14

2. Interprétation économique 16

C) La trésorerie 17

1) Définition 17

2) Interprétation économique 18

IV. L'approche financière 18

1) L'objectif du bilan financier 20

2) Les principes d'établissement du bilan financier 20

3) Calcul des grandeurs 21

a. Le fonds de roulement 21

1. définition 21

2. l'intérêt du fonds de roulement financier 22

b. Le besoin en fond de roulement 23

c. La trésorerie 24

1. définition 24

2. Lien entre la trésorerie et le BFR 24

VI. la notion de solvabilité 27

1) définition et analyse : 27

2) Notion de liquidité 27

Conclusion 28

Introduction

Selon la théorie financière, la gestion de l'entreprise a pour objectif de maximiser la valeur de l'entreprise. A cet effet, l'appréciation de la valeur d'une entreprise passe à travers une analyse financière qui se repose sur l'étude d'une entreprise afin d'apprécier aussi bien la solvabilité mais aussi la rentabilité et ces perceptive de croissance en terme d'activité et de résultat en fin la mesure du risque financier qui peut lui être associé.

La gestion financière s'intéresse d'un coté a l'analyse de documents comptable et financiers en vue de la préservation de l'équilibre financier de l'entreprise tant a long terme et a court terme et d'un autre coté aux décisions qui influencent les valeurs de l'actif et du passif même celle de distribution de dividende c'est-à-dire la politique du résultat.

Les sociétés de capitaux, principalement Société Anonyme et Société A Responsabilités Limitées, ont l'obligation de publier auprès du greffe du Tribunal de Commerce les documents comptables suivants : le Compte de Résultat, le Bilan et les Annexes. Car ces trois documents forment un tout indissociable prévus par le Code de Commerce. Dans une entreprise, le compte de résultat de l'exercice détermine le bénéfice (ou la perte) par la confrontation des produits et des charges. Il reste donc assez descriptif, d'où l'instauration par le Plan Comptable Général d'un tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG). Ces soldes permettent d'avoir une vision plus précise de la situation de l'entreprise et permettent d'affiner l'analyse en évaluant l'activité, la profitabilité et la rentabilité de l'entreprise.

Le Bilan est le document qui fait apparaître la situation patrimoniale active et passive de l'entreprise, c'est-à-dire ses emplois et ses ressources à la date de clôture de l'exercice. Les éléments inscrits dans le Bilan sont stables voire même nécessitent des provisions, à la différence de ceux incorporés dans le compte de résultat.

Le Plan Comptable Général, actuellement appliqué, définit la notion de Bilan à savoir « il est pour une entreprise l'état, à une date donnée, de ses éléments actifs, de ses éléments passifs et de ses capitaux propres ; il présente à la date de son établissement une situation des droits et des obligations de l'entreprise et une description des moyens qu'elle met en oeuvre. » Le Bilan comporte deux parties : l'actif et le passif classés par grandes rubriques. La première inventorie les biens et les droits acquis par l'entreprise depuis sa création qui subsiste à la date de clôture et par ordre de stabilité décroissante. La seconde recense les dettes et les obligations de l'entreprise vis-à-vis des tiers en fin d'exercice par ordre d'exigibilité croissante.

L'hypothèse de continuité de l'activité a privilégié une conception fonctionnelle du Bilan. Le but étant de déterminer les besoins en financement nécessaires pour assurer le cycle de production et voir si les ressources permanentes peuvent couvrir une partie de ce cycle, une fois financés les emplois stables. Le Bilan Fonctionnel a aussi pour objectif par le biais de l'analyse financière d'éclairer les dirigeants et les tiers sur la structure et la solidité de la société et se scinde en plusieurs soldes : le Fond de Roulement Net Global, le Besoin en Fond de Roulement et la Trésorerie Nette.

Pour cette étude nous allons nous limiter sur l'équilibre financier d'une entreprise à travers la notion de solvabilité qui est une grande question qui intéresse les analyste interne aussi bien qu'externes.

Dans ce cadre nous exposerons deux méthode d'analyse financière les plus utilisée : l'approche financière adoptée par les banques et les établissement de crédit en général et une approche fonctionnelle utilisée par le gestionnaire en suite nous allons cerné la notion de la solvabilité qui se distingué de la liquidité.

I La notion de l'équilibre financier

La définition de l'équilibre financier d'une entreprise peut être cernée par référence à des normes elles-mêmes déterminées par le contexte et les objectifs de l'analyse financière.

Ces normes renvoient à des visions différentes de l'entreprise qui ont évolué au fil du temps. La conception patrimoniale de l'équilibre financier est la plus ancienne et a constitué l'approche dominante de l'analyse financière jusqu'au début des années soixante-dix. Selon cette conception, le bilan est un inventaire à un instant donné des biens physiques ou financiers et des dettes de l'entreprise réalisé afin d'évaluer le patrimoine des actionnaires ou associés. Celui-ci est mesuré par l'actif net ou les capitaux propres, différence entre les actifs et les dettes externes.

Compte tenu de leur nature, il apparaît nécessaire de financer la totalité des emplois stables par des ressources durables. Cependant, pour certains, cet équilibre financier minimum est insuffisant. L'exploitation de l'entreprise (fonctionnelle) nécessite la couverture des besoins de financement qui d'une part sont la conséquence des décalages temporels liés aux délais de règlements des charges et des produits (crédits obtenus des fournisseurs et crédits consentis aux clients) et d'autre part sont liés à l'existence de stocks. Il existe donc un besoin permanent de ressources pour financer le cycle d'exploitation (le BFR). Ce besoin nécessite l'utilisation de ressources durables pour assurer son financement. Selon le type d'analyse réalisée, deux concepts de fonds de roulement sont retenus :

· le fonds de roulement net global qui résulte d'une analyse fonctionnelle du bilan et qui représente la part des ressources durables qui n'est pas utilisée au financement des emplois stables,

· le fonds de roulement permanent qui résulte d'une analyse financière du bilan et qui représente la part des capitaux permanents (à long terme) qui n'est pas utilisée au financement des immobilisations.

On peut distingue trois niveau de situation qu'une entreprise peut observée

Ø Équilibre parfait : la situation de rêve. Le FR couvre non seulement la totalité du BFR mais dégage en plus une trésorerie excédentaire.

Ø Equilibre normal : le FR couvre presque totalement le BFR, le reste est couvert par le découvert bancaire ou le crédit de trésorerie comme l'escompte d'effets de commerce, etc.

Ø Déséquilibre : situation inconfortable. Risque important de cessation de paiements en cas des suppressions des découverts par les banques. En règle général, cette situation ne pourra pas durer longtemps car elle conduit directement à la cessation de paiements. Il faut donc trouver des fonds nécessaires pour combler le déficit : apport en espèces, crédit à long ou moyen terme afin de renforcer les capitaux propres...

sommaire suivant









Aidez l'hopital de Montfermeil

Moins de 5 interactions sociales par jour