WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux


par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

3. Choix d'une échelle

On deux types d'échelles dans la représentation de l'évolution des cours : l'échelle linéaire et l'échelle semi-logarithmique.

Dans une échelle linéaire, 1 cm de l'échelle des cours représente toujours la même quantité d'accroissement du cours (par exemple 20 dollars), alors qu'1 cm d'une échelle semi-logarithmique représentera toujours la même quantité d'accroissement relatif (par exemple 5 %).

L'échelle semi-logarithmique devra donc de préférence être utilisée à l'échelle linéaire lorsqu'on souhaite mesurer la performance (c'est-à-dire la progression relative) d'un investissement sur une longue période. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'échelle semi-logarithmique est très utilisée par les boursiers (mais pas par les spécialistes en analyse technique), qui s'intéressent davantage aux rendements qu'aux variations brutes des valeurs.

Il est possible de représenter une courbe en cours de clôture en Bar-Charts et en chandeliers japonais indifféremment avec une échelle linéaire ou logarithmique.

L'échelle la plus utilisée c'est l'échelle linéaire.

4. Comment pratiquer l'analyse technique

Il est possible de tracer ces graphiques manuellement, et c'est d'ailleurs ainsi que les premiers analystes techniques américains pratiquaient l'analyse technique, il y a maintenant quelques dizaines d'années. Néanmoins, cette méthode possède de grandes contraintes :

· Elle est tout à fait inadéquate pour suivre simultanément un grand nombre de valeurs,

· Elle pose de nombreux problèmes de mise à échelle lorsque la courbe « sort » du papier, à la suite de grandes variations dans les cours de l'action,

· Elle soulève des difficultés de normalisation lorsque le cours de l'action subit une discontinuité (opération sur le capital),

· Elle rend très délicate, pour ne pas dire impossible, l'élaboration d'indicateurs techniques qui résultent de calculs complexes combinant les variations de cours et de volumes.

L'arrivé de l'Internet ces dernières années a permis de faciliter et de démocratiser l'accès à l'analyse technique, et il existe désormais un grand nombre de serveurs qui permettent d'observer à le demande des graphiques d'actions, d'indices boursiers et plus généralement de n'importe quel titre boursier. Certains possèdent m^me des fonctions de paramétrages des courbes et permettent l'affichage de plusieurs indicateurs techniques.

précédent sommaire suivant