WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le management des digital natives


par Adrien Lechevalier
ICD - International Business School Toulouse - Master II spécialisé Web Marketing & E Business 2014
  

précédent sommaire suivant

45

C. Quel management pour la génération digitale ?

Nous souhaitons chercher à savoir comment le manager doit apprendre à gérer le digital native. Trois éléments vont être étudiés :

? Le manager comprend-il le digital native ?

? Comment le manager les motive-t-il ?

? Le manager, la direction et les RH ont-ils eu une réflexion sur la fidélisation du digital native afin de garder les forces en entreprise ?

Carlos DIAZ a révélé le retard de la France en termes d'intégration du digital native en entreprise. Cependant, il n'oublie pas de préciser que la France est « en phase d'intellectualisation » de ce phénomène. Et cette phase provient d'un constat simple, d'ici 2020, les digital natives seront les plus nombreux en activité en France devant toutes les autres générations, il est grand temps de réfléchir à leur intégration en entreprise avant de perdre cette jeunesse au profit d'un concurrent.

46

1. Comprendre

Il ne faut pas croire que les digital natives sont des joueurs perpétuels et que le monde de l'entreprise les désintéresse car ils sont fainéants. La non-compréhension des plus de 30 ans soit les cadres, les managers, la direction, les ressources humaines... a de quoi exaspérer les digital natives. Ils ne sont pas non plus les antonymes de ces gens-là, ils aspirent au même besoin de réussite. Cependant, la réussite du digital native ne passe plus forcément par les mêmes besoins. Si le manager veut gérer avec diplomatie ces nouvelles recrues, il devra commencer par les comprendre.

Dans l'ensemble des ouvrages traitant de la question de cette génération, la caricature et le stéréotype sont habituels. Il n'est pas étonnant que ceux de plus de 30 ans se méfient comme le prouve cette étude réalisée sur les ressources humaines et les managers qui révèlent que les préjugés et les clichés sont la norme à propos des digital natives58.

Par exemple, le manager doit acquérir le réflexe du travail d'équipe car « habitués à évoluer en tribu, ils veulent travailler dans la convivialité », remarque le directeur de Talentys du cabinet dans la gestion de talents, David GUILLOCHEAU. Un vrai besoin de confiance avec son manager émane de cette génération : transparence, exemplarité, coaching, proximité et un bon relationnel.

Il est vrai que les digital natives ont beaucoup d'exigence par rapport à l'entreprise o ils seront employés. Cependant, ils sont aussi source d'opportunités.

58 DEYOE et FOX, Journal of Behaviorla Studies in Business, 2011

précédent sommaire suivant