WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le management des digital natives


par Adrien Lechevalier
ICD - International Business School Toulouse - Master II spécialisé Web Marketing & E Business 2014
  

précédent sommaire suivant

47

2. Motiver

On peut lire sur les blogs et les forums que la génération Y est fainéante. Les managers disent souvent que s'ils ne sont pas derrière leur dos constamment, ils ne sont pas productifs. C'est là o intervient l'art du management. Si la relation entre le manager et le managé n'est pas optimal, le managé ne se donnera pas totalement à son entreprise. La motivation est le fer de lance d'un manager de qualité. Pour cela, premièrement, il aura dû réussir tout le travail de compréhension du digital native. Deuxièmement, il devra utiliser la dimension humaine de sa mission. Pour motiver, il faut croiser la capacité d'utiliser les outils et les méthodes scientifiques du management tout en se personnalisant pour chaque équipe, chaque individu. Le problème lié à la motivation du digital native, c'est que ces deux facettes ne sont pas optimales pour cette génération du fait qu'il n'y a que très peu de formation aux management des digital natives et que de plus, le manager a une mauvaise compréhension de son univers, de ses besoins et de ses capacités.

Bien évidemment, les grandes fondations qui motivent chaque personne n'ont pas changé. Les cinq catégories sont le processus que chaque individu tend à obtenir. Il y a tout d'abord les besoins physiologiques, les besoins de sécurité, les besoins d'appartenance, les besoins d'estime et les besoins de réalisation de soi-même59. Cependant, on ne peut se limiter à cela pour expliquer comment motiver les digital natives. De nombreux formateurs en parlent dont Rémi RENOULEAU, fondateur de 3H Coaching, pour lequel les digital natives sont en « quête de sens ». Il conseille « d'éviter trop de directif au profit du participatif, d'apporter du feedback car ils ont l'habitude de donner leur avis sur le Net et d'avoir un retour rapide ». Julien LEVILAIN, directeur commercial de Buzzman ajoutera qu' « Ils ont besoin de se sentir utiles, de croire en ce qu'ils font, et montrent une plus grande exigence sur la qualité de vie au travail ».

59 A. MASLOW, A theory of Human Motivation, 1943

48

Savoir motiver, c'est aussi devoir changer ses process et son organisation afin de les actualiser à ses nouveaux salariés. Pour les digital natives, l'évolution des processus passera par « D'un côté des process permettant l'immédiateté et la réactivité, de l'autre des process plus dans le contrôle et la mesure. Il va falloir faire fonctionner ces deux approches de façon simultanée. Une des solutions pour faire accepter ces différences serait de mettre en évidence très vite les caractéristiques des Digitals Natives, en les présentant comme des atouts pour l'entreprise tout en faisant la même chose sur les autres. Présenter leur arrivée comme une opportunité pour l'évolution de l'entreprise pourrait être un bon moyen d'éviter le choc générationnel. Il y a peut-être, également, la possibilité de s'appuyer sur le fait que l'environnement de l'entreprise change également. Les entreprises se retrouvent dans des environnements de plus en plus concurrentiels (clients, pays émergents, changements réglementaires...). Cela va entraîner un bouleversement des organisations. On peut donc considérer que les Digital Natives peuvent être un des ressorts pour s'adapter à cette mutation. » indique le Co-Directeur de BVA Reason Why. Edouard LE MARECHAL lors de son entretien avec Anne-Sophie Duguay de http://www.myrhline.com.

précédent sommaire suivant