WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le management des digital natives


par Adrien Lechevalier
ICD - International Business School Toulouse - Master II spécialisé Web Marketing & E Business 2014
  

précédent sommaire suivant

49

3. Fidéliser

Si la question de la fidélisation se pose, c'est que les jeunes ne sont plus satisfaits des modèles traditionnels de l'entreprise. Ils sont aujourd'hui de véritables consommateurs d'entreprises, ils puisent tout l'apprentissage disponible dans la société et une fois qu'elle n'a plus rien à leur apprendre, la quittent pour se faire une expérience ailleurs. Les grands groupes le savent aujourd'hui, la génération des digital natives est la plus difficile à séduire car ils cherchent à avoir un bon salaire tout en ayant des missions motivantes, de l'autonomie, un cadre agréable... Par exemple, pour ce qui est des nouvelles technologies, le retard de certaines entreprises peut exaspérer certains des natifs numériques et comme l'explique Elisabeth DE MAULDE, présidente du cabinet Pierre Audoin Consultants : « Les entreprises seront forcément amenées à intégrer ces nouvelles technologies si elles veulent attirer et surtout garder les bon profils ». Elle ajoute que « Les digital natives veulent retrouver en entreprise un cadre dynamique et agréable, comme chez eux ». La SSII GFI Informatique a compris l'importance de faire de la rétention de cette génération : « Les jeunes de la génération Y s'intègrent d'autant plus vite qu'on ne les prend pas pour des ovnis, mais, au contraire, que nous valorisons leurs connaissances et leur savoir-faire ». Carlos Diaz souligne que « Les jeunes privilégient des modèles qui valorisent à la fois l'individu, et qui lui permettent de travailler de façon collaborative, en exploitant des outils qui lui sont familiers. »

Ce qui surprend le plus les digital immigrants, c'est cette capacité qu'ont les digital natives en temps de crise à refuser un poste si les conditions de travail ne leur conviennent pas.

50

Synthèse du management des digital natives

Une génération, pour un sociologue, est une population démographique née à une même période. Les digital natives sont une génération d'individus ayant entre 15 et 24 ans et façonnée par les technologies numériques, ils ont une forte activité sur le web depuis au moins 5 ans. Marc PRENSKY démocratisa le terme de digital native dans Digital Natives, Digital Immigrants (2001). Les digital natives désignent la 1ere génération à avoir connu depuis toujours les nouvelles technologies. La première génération est née à partir de 1980. Il y a aujourd'hui 30% de la population mondiale qui sont des digital natives.

Il y a de très nombreux concepts sur le digital native. Nous avons pu soulever au moins 5 comportements qui font que le digital native est différent du digital immigrant de plus de 30 ans :

· Ultra-connecté

· Espace & Temporalité

· Multitâche

· Hyper-communicant

· L'autorité...

Selon l'INSEE, la population active est estimée à 26 millions d'employé en 2011. 31% de la population active avec un emploi est donc un digital native. D'ici 2020, les digital natives seront les plus nombreux en activité en France devant toutes les autres générations. L'entreprise et le manager ne sont pas performants face à cette nouvelle génération car ils ont des problèmes à :

· La comprendre

· La motiver

· La fidéliser

51

Hypothèses

Hypothèse 1

Les digital natives sont plus à l'aise avec les nouvelles technologies que les digital immigrants. Du fait qu'ils sont nés dans un environnement uniquement numérique, ils n'ont pas eu besoin d'apprendre à utiliser ces NTIC car ils ont grandi pendant qu'elles se démocratisaient. A l'inverse, le digital immigrant a plus de 30 ans et a vécu dans un univers sans le digital. Lorsque cette vague de modernité est arrivée, les digital immigrants n'étaient plus adolescents alors que cette phase est la plus propice à l'apprentissage. Pour donner un exemple concret, un enfant né en Espagne parlera surement mieux espagnol qu'un adulte arrivant en Espagne. C'est une métaphore pour expliquer la situation des digital immigrants. Bien sûr, ils ont réussi à se mettre à jour. Cependant, ils n'ont pas tous les automatismes qui font que les digital natives sont plus à l'aise (impression des mails, retard sur les réseaux sociaux...).

Hypothèse 2

Il y a une fracture comportementale entre les digital natives et les digital immigrants. Cette fracture s'est créée en partie du fait que les digital natives ont grandi en même temps que l'expansion du numérique. Plusieurs points ont produit cette fracture : ultra-connecté, espace & temporalité, multitâche, hyper-communicant, le non-respect de l'autorité...

Hypothèse 3

Les hypothèses 1 & 2 prouvent qu'il y a fracture entre le monde de l'entreprise et le digital native. Le monde de l'entreprise voit le digital native comme une menace à la sécurité de l'information, de son organisation... sans réfléchir aux nombreuses opportunités.

52

Hypothèse 4

L'hypothèse 3 explique en partie pourquoi le manager ne sait pas manager ses employés digital native sur 3 aspects :

? Comprendre / Gérer

Le manager ne comprend pas totalement ses nouvelles recrues. Par conséquent, il n'arrive plus à les gérer aussi efficacement qu'il le pourrait.

? Motiver

Du fait de la mauvaise compréhension du manager pour cette génération, il ne sait plus les motiver de manière optimale.

? Fidéliser

Le manager fait face à cette fracture entre le monde de l'entreprise et le digital native et ne sait plus comment fidéliser ce managé si frivole, à son entreprise.

précédent sommaire suivant