WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le management des digital natives


par Adrien Lechevalier
ICD - International Business School Toulouse - Master II spécialisé Web Marketing & E Business 2014
  

précédent sommaire suivant

102

III. Recommandations pour une dynamique de changement

A. Validité des hypothèses

Hypothèse 1

Les digital natives sont plus à l'aise avec les nouvelles technologies que les digital immigrants.

Hypothèse 1 : Validé

Les digital natives ont été plus rapidement à l'aise avec les nouvelles technologies et s'adaptent toujours plus rapidement que les digital immigrants. Cependant, les plus de 30 ans étant en entreprise ont eu des formations et se sont auto-formés. Ils ont compris les enjeux et les opportunités que sont les connaissances informatiques et numériques. Nous n'infirmons pas cette hypothèse car notre étude empirique nous permet d'affirmer qu'en moyenne, les digital natives sont légèrement plus compétents mais cela dépend des domaines. Nous ne nous attendions pas à cela. Nous rappellerons une dernière fois que les digital immigrants de notre étude empirique étaient surqualifiés dans la sécurité informatique. De nombreuses études restent à réaliser afin de pouvoir avoir une réponse plus précise à cette hypothèse.

103

Hypothèse 2

Il y a une fracture comportementale entre les digital natives et les digital immigrants.

Hypothèse 2 : Validé

Oui, il y a bien une fracture comportementale entre les digital natives et immigrants mais cette hypothèse est bien trop large. Les stéréotypes et les caricatures des écrits scientifiques nous ont trompés. Les comportements différents ne sont pas aussi nombreux que les études le laissaient entendre. L'un des changements détectés est au niveau de l'espace et du temps. Le digital native a adapté son comportement à l'environnement web. Internet, c'est une immensité d'informations libre d'accès et s'obtenant très rapidement. C'est un monde avec une densité sans limite. Les digital natives sont devenus partie intégrante de ce modèle. Ils réalisent toutes les actions avec efficacité et rapidité. Ils savent rebondir, s'adapter, modifier leurs façons de faires. Ils vont à l'essentiel sans se soucier du superflu. Ils vivent l'instant présent sans se soucier de l'avenir. Ils sont devenus la copie humaine de l'internet. Ce besoin d'immédiateté porte un nom, on dit que les digital natives ont un profil ATAWAD. C'est l'acronyme de Any Time, Any Where, Any Device. Le web les a habitués à avoir accès à ce qu'ils veulent, quand ils le veulent et o ils le veulent. Ce besoin en provenance d'Internet devient un besoin dans le monde réel. L'ubiquité de cette génération est incroyable. Ils sont partout au même moment. L'autre changement se situe au niveau de l'autorité et plus exactement, la méfiance ou le non-respect de l'autorité classique. Le web les a aidés à se méfier de l'autorité et ils souhaitent avoir un bon relationnel pour s'impliquer. Cela provient du fait qu'aujourd'hui, la génération des digital natives ne croit plus dans les Instituions (Gouvernement, Religion, Entreprise...) car leurs mensonges sont dévoilés sur Internet grâce à la liberté d'expression qu'offre le web. Aujourd'hui, quand un manager ou un professeur va expliquer quelque chose, ils vérifieront sur Google pour obtenir une vérité qu'ils pensent plus universelle et moins personnelle.

Hypothèse 3

Les hypothèses 1 & 2 ont créé cette fracture entre le monde de l'entreprise et le digital native. Le monde de l'entreprise voit le digital native comme une menace à la sécurité de l'information, de son organisation... sans réfléchir aux nombreuses opportunités.

Hypothèse 3 : Validé

Les entreprises occidentales sont très méfiantes par rapport à l'arrivée des digital natives dans le monde de l'entreprise. Une étude réalisée sur les ressources humaines et les managers du monde entier ont révélé que les préjugés et les clichés étaient la norme114. L'hypothèse 1 qui décrit la fracture dans les connaissances numériques et informatiques a été approuvée. L'hypothèse 2 qui décrit la fracture dans les comportements entre générations a été validée. Il y a donc bel et bien un fossé qui s'est créé entre le digital native et le digital immigrant. Ce fossé a malheureusement amené chaque génération à avoir des stéréotypes sur la génération l'opposant. Les digital immigrants ont plus de 30 ans, ils sont la génération la plus présente en entreprise aujourd'hui. Du fait de leur ancienneté, ils sont aussi les managers, les RH et membres de la Direction. Il est vrai que les digital natives ont beaucoup d'exigence par rapport à l'entreprise o ils seront employés. Cependant, ils sont aussi source d'opportunités : compétences, connaissances, savoir-être...

104

114 DEYOE et FOX, Journal of Behaviorla Studies in Business, 2011

105

Hypothèse 4

L'hypothèse 3 explique en partie pourquoi le manager ne sait pas manager ses employés digital native sur 3 aspects :

? Comprendre / Gérer

? Motiver

? Fidéliser

.

Hypothèse 4 : Validé

Nos études scientifiques confirmées par nos études empiriques et la validation de l'hypothèse 3 nous permettent d'approuver cette hypothèse. La non-compréhension du manager des comportements du digital natives nuit à son management. De cette simple logique, il ne sait pas comment le gérer et donc le motiver et même, le fidéliser à l'entreprise. Le manager se dit dans l'obligation de surveiller son collaborateur digital native. Le manager ne sait plus comment empêcher le désir de mobilité d'une entreprise à une autre du digital native. Dès qu'il a pris tout ce que l'entreprise pouvait lui donner, il en change.

De l'hypothèse 1 à l'hypothèse 4, il y a un processus qui a conduit à se demander si le management traditionnel du manager pour les digital natives est suffisamment efficace ? Nos préconisations opérationnelles vont apporter une partie des réponses et une partie des éléments de réflexion sur l'adaptation et les changements à réaliser pour devenir un manager confirmé et approuvé par ses jeunes collaborateurs.

précédent sommaire suivant