WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des droits de douane sur les importations de chinchrad en RDC (cas de l'Orgaman)

( Télécharger le fichier original )
par Jules Junior Ilunga bitokuela
I.S.I.P.A - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE II  INSTRUMENTS DE LA POLITIQUE COMMERCIALE INTERNATIONALE

2.1. INSTITUTIONS DE BRETTON WOODS

2.1.1. La Banque mondiale

La Banque Mondiale est une organisation internationale créée pour lutter contre la pauvreté en finançant les Etats. Son fonctionnement est assuré par le versement d'une cotisation réglée par les Etats membres et son siège est à Washington. Le président est élu pour cinq ans par le conseil des administrateurs de la Banque.

Elle fut créée le 27 décembre 1945 sous le nom de la Banque Internationale pour la reconstruction et le développement après signature de l'accord de Bretton Woods du 1er au 22 juillet 1944. Le 25 juin 1946, elle approuva son premier prêt, qui fut accordé à la France pour un montant de 25 millions de dollars (en terme réel il s'agit du plus gros prêt par la Banque).

La banque mondiale a été créée principalement pour aider l'Europe et le Japon dans leur reconstruction, au lendemain de la seconde guerre mondiale, avec comme objectif supplémentaire d'encourager la croissance économique des pays en voie de développement africains, asiatiques et latino - américains.

Au départ, la Banque mondiale a principalement financé de grands projets d'infrastructures (centrales électriques, autoroutes, aéroports,...). Avec le rattrapage économique du Japon et de l'Europe, la Banque mondiale s'est intéressée exclusivement aux pays en développement.

L'appellation Banque mondiale désigne aujourd'hui cinq institutions :

· La banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) ;

· L'association internationale pour le développement (AID), fondée en 1960. Ses prêts sont versés aux pays les moins développés ;

· La société financière internationale (SFI), fondée en 1956 pour financer les entreprises privées ;

· Le centre international de règlement de différends relatifs aux investissements, fondé en 1966 ;

· L'agence multilatérale de garantie des investissements fondée en 1966.

Les objectifs de la Banque Mondiale ont évolué au cours des années. Elle a récemment mis l'accent sur la réduction de la pauvreté, en délaissant l'objectif unique de croissance économique. Elle a soutenu l'idée que l'eau potable, l'éducation et le développement durable sont des facteurs essentiels à la croissance économique et a commencé à investir massivement dans des tels projets.

Cependant, l'action de la Banque mondiale est souvent critiquée principalement par des courants alter mondialistes (anti-mondialisation). Ils la trouvent sans influence politique marquée de certains pays (notamment les Etats - Unis) qui en proliférant les actions pour faire avancé leurs intérêts.

D'autres auteurs soutiennent que la Banque fonctionnerait selon des principes « néolibéraux » selon lesquels le marché à lui seul par sa nature même apporterait la prospérité aux nations qui pratiquent la libre concurrence. Dans cette optique, les reformes entreprises ne conviennent pas toujours à des nations qui connaissent de conflits internes ou externes ou qui n'ont pas un système politique démocratique stable.

Par ailleurs, elles favoriseraient l'installation d'entreprises étrangères au détriment du développement d'une économie locale. De l'autre côté, les libéraux critiquent l'existence même de cet organisme, qui coûte cher aux contributeurs sans résultats certains. Il représenterait pour eux la négation de la capacité du marché à réguler l'économie.

En réponse aux critiques, Banque mondiale a adopté toute une série des critiques en faveur de la sauvegarde de l'environnement et du social, visant à s'assurer que leurs projets n'aggraveraient pas le sort des populations des pays aidés.

L'action de la Banque Mondiale est aujourd'hui orientée vers le pays en voie de développement sur des axes comme l'éducation, l'agriculture, l'industrie. Elle accorde des prêts à des taux préférentiels à ses pays membres en difficulté.

En contre partie, elle réclame que les dispositions politiques appelées « politique d'ajustement structurelle »soient prises pour, par exemple, limiter la corruption, maintenir un équilibre budgétaire ou faciliter l'émergence d'une démocratie.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)

La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut