WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des droits de douane sur les importations de chinchrad en RDC (cas de l'Orgaman)

( Télécharger le fichier original )
par Jules Junior Ilunga bitokuela
I.S.I.P.A - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

1.3.2. Nécessité de stabilisation des prix et des recettes d'exportation

L'instabilité des prix des produits primaires est la conséquence des variations autonomes de l'offre et de la demande non compensée, par l'adaptation de l'offre et de la demande et, pour l'adaptation de la demande à la variation des prix.

L'origine du mouvement de baisse ou de la hausse se trouve en général dans la situation ci - après :

a. Face à une offre d'exportation stable

· Une diminution autonome de la demande entraîne à la fois une baisse des prix et des recettes (baisse de la demande) ;

· Une augmentation autonome de la demande entraîne une hausse des prix et des recettes (hausse de la demande) ;

b. Face à une demande d'importation stable (9(*))

· Une diminution autonome de l'offre entraîne une hausse de prix et des recettes (baisse de l'offre) ;

· Une augmentation autonome de l'offre aboutit à une baisse de prix et recettes (hausse de l'offre) ;

Ces variations fréquentes sur les marchés internationaux, responsables de la stagnation économique des pays en développement démontrent la nécessité et l'urgence de stabiliser les recettes des pays sous - développés. Les chutes brutales des recettes d'exportations perturbent l'exécution des projets de développement des pays qui ne sont victimes. Il convient de mener des actions concertées en vue d'envoyer cette perturbation.

La stabilisation des recettes d'exportation présente aussi des avantages pour les pays industrialisés qui y gagnent aussi lorsque les importations des pays en développement connaissent l'expansion ou même demeurent stables.

Cependant, les pays développés ne sont convaincus de l'utilité de la stabilisation pour eux - mêmes ou pour le tiers - monde. En effet leur commerce avec les pays sous - développés ne représente pas une part importante de leur commerce total et l'absence de progrès économique des pays sous - développés n'est pas nécessairement due aux fluctuations de recettes d'exportation.

En dépit de cet antagonisme d'intérêts entre pays en développement et pays industrialisés, la stabilisation des recettes d'exportation par une intervention directe demeure une constante qui s'impose à la communauté internationale.

En réalité, pour stabiliser les recettes d'exportation, il faut stabiliser les prix des produits de base sur le marché mondial, pour trois raisons :

D'abord, il y a une détérioration des termes d'échange entre matières premières et produits industrialisés. Ensuite, des pays consommateurs ; enfin, la stabilisation des prix ne constitue pas de l'assistance financière et de l'aide.

* 9 JACQUES NUSBAUMER, L'enjeu du dialogue Nord - Sud, Paris, Page 20

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.