WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'intégration des valeurs traditionnelles congolaises dans l'amélioration du système éducatif moderne en RDC. Cas de l'initiation traditionnelle Lega de 1905 à  2008

( Télécharger le fichier original )
par Spartacus KABALA MUNYEMO
Université pédagogique nationale - Diplôme d'études approfondies 2012
  

précédent sommaire suivant

III.5.3. PREALABLES POUR LA REUSSITE D'UNE REFORME EDUCATIVE

Des conditions préliminaires doivent être respectées pour réussir une réforme en éducation, notamment, la coordination entre les objectifs de la réforme et les ressources, humaines, matérielles, temporelles et financières devra être assurée.

Pour marteler la nécessité de cette coordination, il sied de rappeler que la réforme universitaire de 2003 s'est assigné l'objectif de pourvoir les universités et instituts supérieurs des équipements modernes. Curieusement et malheureusement, faute de financement, les bibliothèques et les laboratoires n'ont pas été équipés en conséquence. Nous avons noté ça comme une faiblesse notoire à contourner.

Pour tout dire, retenons que l'initiative de la réforme ne doit pas être une affaire propre du Ministère de l'éducation. Néanmoins, la réussite de la réforme dépend largement de la volonté politique, car, les institutions d'enseignement ne sont pas les seules responsables de leur propre évolution. L'Etat est le partenaire privilégié de l'éducation. En tant que régulateur, il devra instaurer un organe consultatif à caractère permanent qui devra jouer le rôle de l'observatoire national.  

Lorsque l'on conçoit une réforme éducative, il sied de se placer dans l'approche systémique en considérant l'enseignement supérieur et universitaire, d'une part et l'enseignement primaire, secondaire et professionnel, d'autre part, comme deux sous-systèmes complémentaires du grand système éducatif de la RDC qui tient, à son tour, compte, des réalités de la société globale. C'est pourquoi, pour nous, si l'on réforme l'enseignement supérieur et universitaire en aval, réformer l'enseignement primaire, secondaire et professionnel, en amont, devient un impératif.

En plus, si le système éducatif est réformé, créer des structures d'emplois susceptibles de résorber le produit de l'éducation s'impose avec acuité.

En outre, pour son efficacité, toute réforme doit être précédée par des enquêtes de terrain pour cerner les attentes de la société. Les changements apportés devront chercher à obtenir une forte implication des acteurs de l'éducation, en particulier, les formateurs.

précédent sommaire suivant