WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une analyse de la filière plants améliorés d'arbres forestiers dans le grand sud du Cameroun


par Dingues Ghislain Tchounji
Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles (Université de Dschang) - Ingénieur Agronome (Option: Economie et Sociologie) 2012
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 5: METHODOLOGIE

Ce chapitre présente la démarche méthodologique, qui nous servira de fil conducteur pendant cette étude. Il justifie le choix des espèces, des zones et des sites d'étude et les présente. Ensuite, décrit la collecte des données, le processus d'échantillonnage et d'analyse des données.

5.1. Choix des espèces

Les groupes impliqués dans la domestication des arbres ont la particularité de produire une diversité d'espèces aussi bien exotiques que locales. Cependant, de par nos ressources (temps, moyen matériel et financier, etc.) limitées et pour des besoins de comparaison, nous avons concentré notre étude sur quatre espèces, dont deux essences exotiques (le manguier (Mangifera indica) et l'avocatier (Persea americana)) et deux essences locales (le safoutier (Dacryodes edulis) et le kolatier (Cola acuminata)).

Ces espèces ont étés choisies pour les raisons suivantes :

- Elles (Dacryodes edulis et Cola acuminata) rentrent dans le sillage des espèces fruitières et médicinales à domestiquer par l'ICRAF d'après la prioritisation faite en Afrique du Centre et de l'Ouest (Franzel et al., 1996) ;

- Les populations attachent une certaine importance à ces espèces à cause de leur valeur économique, nutritionnelle et médicinale ;

- Les plants améliorés de ces espèces sont fortement demandés et désirés par les clients des pépinières (Tadjo, 2008) ;

5.2. Choix et présentation de la zone d'étude

Dans le cadre de cette étude, le choix de la zone d'étude a été conditionné par le choix des espèces à étudier. La présente étude a été ainsi réalisée dans le grand-sud du Cameroun qui est constitué, des régions du Centre, de l'Ouest, du Nord-ouest, du Sud-ouest, du Littoral, du Sud et de l'Est. C'est dans cette zone que se situent la quasi-totalité des groupes impliquées dans la domestication et encadrées par l'ICRAF, et que les activités de production et d'intégration en champs des espèces choisies sont plus importante.

Cette zone comprend trois des cinq zones agro-écologiques délimitées par l'IRAD en 2005. Il s'agit de la zone humide à pluviométrie monomodale (Sud-ouest et Littoral), la zone humide à pluviométrie bimodale (Centre, Sud et Est) et la zone des hautes terres de l'Ouest (Ouest et Nord-Ouest). Le tableau 4 présente brièvement ces zones.

Tableau 4 : Caractéristiques de la zone d'étude

Caractéristiques

Zone humide à pluviométrie monomodale

Zone humide à pluviométrie bimodale

Zone des hauts plateaux de l'ouest

localisation géographique

4°- 6°30 N 8°30-10° E.

Altitude : plus de 1500m

2°- 4° N

10,5°-16,2° E

Altitude moyenne : 300 à 700 m

5°-7° N

9°50-11° E

Altitude : 800 à plus de 1800 m

relief

Pente volcaniques, Montagne, sédiment le long des côtes

Plateau

Relief de montagne accidenté

climat

Equatorial chaud et humide.

Saisons peu différenciées

Précipitations : 4 000 mm (0 à 1 mois sec)

Température de 25°C

Subéquatorial Congo-guinéen

Quatre saisons Pluviométrie 1500 à 2000 mm sur 10 mois

Température de 23 à 27°C

Tropical montagneux de style subéquatorial

2 saisons (2 à 4 mois secs).

Précipitation : 1500-2600 mm.

Température : 20°C

végétation

Mangrove à palétuviers (rouges et noirs).

Forêt dense sempervirente Foret dense humide semi-décidue à Sterculiaceae et Ulmaceae

Forêts galeries et forêts de raphia dans les bas-fonds. Strate herbacée à Pennisetum purpureum et Imperata cylindricum

sol

Sols ferralitiques sableux à sablo argileux

Sols ferralitiques, rouges et argileux profonds et riches en matière organique.

Sols ferralitiques rouges formés sur basalte

Source : Moudingo (2007)

précédent sommaire suivant