WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments d'une philosophie de l'espace chez Ernest Cassirer

( Télécharger le fichier original )
par Marcellin Tibérius KALOMBO MBUYAMBA
Université catholique du Congo - Diplôme d'études approfondies  2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.4. Conclusion

Il était question dans ce chapitre de montrer l'innovation Cassirerienne en matière de la théorie de l'espace. Si pour longtemps, l'on a pensé que l'espace n'était que l'apanage de la cosmologie et des sciences physico-mathématiques, Cassirer amène le débat en dehors de sa structure normale, dans le domaine de la culture. C'est pourquoi, il parle de l'espace esthétique, mythique, anthropologique. L'essence de l'espace dans la perspective Cassirerienne est pluraliste. Il considère l'espace comme une organisation des théories relationnelles en s'inspirant de Leibniz et de Félix Klein.

Ne perdons pas de vue que, la philosophie de l'espace de Cassirer est à classer dans la structure de sa philosophie des formes symboliques. Il s'ensuit que, le point de vue de Cassirer sur la question de l'espace est pluriel et unitaire. Dans le cadre de classification des espaces, il colle l'espace mythique aux représentations spontanées et primitives, l'espace esthétique dans les figures artistiques et l'espace théorique aux nécessités scientifiques. C'est dans l'espace théorique et surtout dans l'espace géométrique qu'il y a eu révolution. Depuis toujours, plus de XIX eme siècle, on a cru que la géométrie d'Euclide a été absolue et intouchable. Mais, avec l'avènement des géométries dites non-euclidiennes, il y a eu l'explosion de point de vue différent.

En ce moment, la physique était aussi affectée et il fallait qu'elle coopère avec la nouvelle géométrie afin d'asseoir ses théories. C'est le cas d'Albert Einstein qui a utilisé d'abord l'espace euclidien dans sa relativité restreinte et la courbe de Riemann en vue ses équations gravitationnelles dans le cadre de la relativité générale. Une telle étude sera approfondie et fouillée lors de nos recherches doctorales.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net