WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place du vin bio dans le secteur du luxe


par Fiona Charvet
ISC Paris - MBA Marketing Management des industries du Luxe 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

6 Conclusion

L'objectif de ce mémoire a été d'analyser si les vins bios avaient leur place dans le secteur du luxe et plus spécifiquement parmi les vins de luxes. Pour se faire nous avons étudié les deux secteurs. Cette observations a abouti à la mise en avant de plusieurs domaines que l'on peut considérer comme appartenant au secteur du luxe, et qui sont passés au bio. De façon à mieux appréhender nos objets d'étude nous avons observé nos deux marchés. Cette observation nous a démontré que les deux étaient en pleine croissance. Pour véritablement entrer dans l'analyse de notre problématique nous avons conduits une étude. Cette dernière a porté sur les représentations sociales des vins de luxe et des vins bios. Elle a confirmé, ce que l'on a observé jusqu'ici, c'est-à-dire qu'il y a des points communs entre les deux. De nombreux critères définissant un vin bio sont semblables à ceux définissant un vin de luxe. Cependant, certains éléments centraux caractérisant les vins de luxe n'apparaissent pas pour les vins bios. Les différences entres les deux représentations sont le signe qu'il existe bien deux représentations distinctes pour les vins bios et les vins de luxe. Les points communs quant à eux sont le signe qu'il peut y avoir cohabitation des deux représentations. Le non partage d'un des éléments centraux indique que les deux représentations ne sont pas communes au point d'être confondues. Cependant, les importantes similitudes découvertes laissent entrevoir la possibilité qu'apparaisse une représentation intermédiaire qui serait spécifique aux vins bios de luxe. Cette étude nous permet néanmoins d'affirmer qu'il y a bien une place pour les vins bios parmi les vins de luxe. Pour faciliter leur association ils devront mettre en avant les critères qu'ils ont en commun.

Pour étayer nos suppositions et les préciser il serait nécessaire de procéder à un test de « Mise en Cause », qui permettrait de véritablement confirmer quels éléments appartiennent au noyau central et lesquels appartiennent au système périphérique. De plus, les représentations étant spécifiques à un groupe, il serait très intéressant d'analyser les différences entre l'ensemble de la population, les consommateurs de produits bios, et les consommateurs de vin de luxe. Car bien entendu, ces différents groupes auront développés des représentations plus précises en ce qui concerne les produits qu'ils consomment. Les amateurs de vin et consommateurs réguliers de vin de luxe, auront probablement des critères qui ne sont pas apparus lors de cette étude. De mêmes, les consommateurs de produits bios et plus particulièrement de vin bio, auront développés plus de critères pour définir un vin bio.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net