WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place du vin bio dans le secteur du luxe


par Fiona Charvet
ISC Paris - MBA Marketing Management des industries du Luxe 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.3 Les grands domaines qui sont passés au bio

Avec la monté du bio dans le secteur du vin, de plus en plus d'exploitations se convertissent au bio. Les vins bios ne sont plus l'apanage d'une minorité d'exploitations anticonformistes. Certains domaines reconnus et jouissant depuis de nombreuses années d'une grande notoriété et réputation se sont également convertis au bio. Quelques exemples pour illustrer ces propos :

1. Château Pontet-Canet d' Alfred Tesseron

« Je veux faire des vins qui procurent de l'émotion » Alfred Tesseron, gérant du domaine. (Source : La revue du vin de France n°557 Decembre 2011/Janvier 2012).
Classé 5eme du classement de 1855, ce vin qui bénéficie d'une excellente renommé devient le premier grand Pauillac bio. Depuis 2010, son Château est le premier cru classé du Médoc certifié bio et biodynamie. Le prix de sortie des bouteilles en 2010 été de 137,60€. Le passage en biodynamie a été un choix qu'Alfred Tesseron explique par la recherche du goût. Depuis cette conversion le travail des sols est réalisé comme il l'était autrefois, pour éviter le tassement des sols l'utilisation de chevaux à été réintroduite depuis 2008. Quatre aujourd'hui. On estime qu'ils seront une douzaine dans les années à venir et qu'ils couvriront les 81 hectares du domaine. Bien que l'adoption de la biodynamie soit rare pour des crus du niveau de Pontet-Canet de nombreux experts (la revue française du vin et vinmalin) estiment que les progrès réalisés en dix ans sont impressionnants, Château Pontet-Canet est désormais classé par la critique parmi les meilleurs et s'installe parmi l'élite du Médoc.

2. Château Guiraud de Xavier Planty

Premier cru au classement de 1855 en AOC Sauternes, ce domaine de 128 hectares, est le premier grand cru du Bordelais certifié bio. De sa certification AB, obtenu en 2011, Xavier Planty affirme « c'est un jolie logo mais c'est surtout une étape dans la vie de la propriété. », toute la gestion du domaine a été repensé, de la gestion de l'eau à la production d'énergie. Cependant l'intérêt pour le bio pour ce domaine remonte à plusieurs années, cela fait déjà vingt ans que Xavier Planty avait initié une démarche éco responsable dans son exploitation. Vingt ans pendant lesquels le terrain a été préparé pour une agriculture respectueuse de l'environnement (Source : Terre de Vins Janvier 2011). Exemple de ce travail, la haie de 6 km qui couvrent l'ensemble du domaine, dans laquelle ont été recensées 675 espèces d'insectes différentes, contre 200 en agriculture classique.

3. Château Fonroque d'Alain Moeuix

L'un des rares crus classés certifiés à Saint-Émilion, c'est le château Fonroque qui a ouvert la voie au bio dans le Bordelais avec sa certification bio obtenue en 2006. C'est avec l'arrivée d'Alain Moueix dans l'exploitation que ce domaine se met au bio, c'est grâce à sa formation d'ingénieur-oenologue et de ses expériences passées qu'il fait le choix réfléchi du passage au bio en 2002. En 2005, le domaine se met également à la biodynamie, démarche qui avait été initiée avec le passage au bio en 2002. Pour Alain Moueix, la biodynamie produit des vins plus authentiques, qui expriment mieux leurs origines, leurs cépages, leurs terroirs et leurs millésimes. « La biodynamie est un état d'esprit qui cherche à respecter le vivant. Celle-ci fait prendre conscience du potentiel de son vignoble et permet de mieux l'exprimer.» Alain Moueix supervise également la reconversion du château Moulin du Cadet, dirigé par sa soeur Isabelle Blois-Moueix et son beau-frère Pierre. Selon eux la conversion des deux domaines se ressent à la dégustation. Pierre Blois-Moueix dira des vins qu'ils sont «plus vivants, l'expression du terroir est plus importante. Moulin du Cadet, situé en grande partie sur le plateau calcaire de Saint-Émilion, a gagné en pureté par une présence minérale beaucoup plus importante ». (Source : La revue française des vins.com)

4. Champagne Fleury de Jean Pierre Fleury

Fondé en 1895, cette maison est la Première en champagne à être en biodynamie. C'est en 1962 que Jean-Pierre reprend le domaine familial. Dès 1970 il recherche une viticulture écologique, et c'est en 1989 que ce producteur champenois accompagne son domaine dans la biodynamie. En 1992 la totalité du vignoble passe en biodynamie. Depuis, chaque année, des récompenses internationales viennent saluer les cuvées de ce domaine pionnier dans le bio et la biodynamie. Il reçoit par exemple deux médailles d'or en 2011, une pour l'Extra Brut 2000 à AWC Vienna et une pour le Millésime 1995 Extra Brut à International Wine Challenge, ainsi que le Trophée de la Biodynamie.

Les exemples ci-dessus sont les premiers signes de la rencontre entre luxe et bio dans le champ des vins.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net