WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La monétisation des contenus musicaux dans l'espace numérique: la téléphonie mobile

( Télécharger le fichier original )
par Paméla MICHEL
Paris IV Sorbonne - Master 2 Administration et gestion de la musique 2009
  

précédent sommaire suivant

2.3.1.2 La téléphonie mobile : une technologie pour l'offre payante

En ce qui concerne la téléphonie mobile, l'arrivée de nouveaux acteurs et la convergence des intérêts de chacun révèle un marché à fort potentiel d'exploitation. En effet, les fabricants de téléphones mobiles ont su, en travaillant étroitement avec les opérateurs télécoms démultiplier les fonctionnalités des terminaux, établir un marché extrêmement dynamique (un renouvellement moyen tous les 20 mois)161(*).

L'une des idées les plus communément acceptées sur les mobiles, est que le modèle économique y est vertueux car il n'y a pas de piratage. Dés lors, les Majors voient dans le mobile le remède à tous leurs maux : un environnement où le piratage est éradiqué, avec de surcroît un écosystème où la valeur perçue des produits musicaux semble supérieure, puisqu'une sonnerie se vend près de 3€ et un titre en téléchargement près de 2€ soit le double du prix Internet (0,99€).

Si cette vision a pu correspondre à une réalité, elle n'est malheureusement plus d'actualité. On découvre alors les téléphones portables sous un autre angle. Depuis 2006, SFR a réajuster le prix d'une sonnerie au prix d'un titre sur Internet soit 0,99 euro. Cependant, les sites proposant le téléchargement de sonneries sur Internet font généralement payer 3 euros (envoie du sms pour obtenir la sonnerie).

Aussi, les téléphones portables se sont de plus en plus développés dans des systèmes ultra communicants comme avec la technologie Bluetooth ou bien les cartes mémoire amovibles. Ces systèmes ont alors participé à libérer malgré eux la diffusion des contenus entre utilisateurs par la facilité d'échange et donc la copie des oeuvres.

Le constructeur Apple a alors construis son Iphone dans une gestion qui se veut la plus efficace tant pour le consommateur que l'opérateur des contenus via la plateforme de téléchargement Itunes qui requiert la création d'un compte et l'acceptation des conditions d'utilisation. Tout cela comme nous venons de le voir s'inscrit dans une volonté de protection des contenus médias et dans une lutte contre la piraterie par des procédés intelligents qui pousse le consommateur vers des offres légales.

Comme nous le montre Apple, des solutions existent pour ouvrir le marché de la musique dans le numérique sur téléphone portable moins enclin au piratage. Aussi, dans la partie suivante nous pourrons envisager des solutions pour un équilibre économique en faveur du secteur musical touché par la crise du disque.

* 161DEFLINE Jean-Christophe : Les nouveaux formats musicaux mobiles, 5 propositions pour pérenniser et dynamiser le marché. 29 juin 2006. Ed.copilot partners. 26/06/2006.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy