WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Des transferts sont-ils possibles de la didactique du français (FLE/FLS) à  la didactique de l'amazighe (berbère) dans le contexte sociolinguistique marocain ?

( Télécharger le fichier original )
par Lahcen NACHEF
Université Rennes 2 - Master 2 2006
  

précédent sommaire suivant

IV - MANUELS SCOLAIRES

TABLEAU N°13 : les manuels de l'amazighe sont-ils faciles, difficiles ou impossibles à utiliser ?

Degré de difficulté d'utilisation des manuels de l'amazighe

 

N

%

Pourquoi

N

%

Niveau inaccessible

11

39

Facile

7

25

Manque de formation et de doc.

2

7

Difficile

16

57

Présentation matérielle

4

14

Impossible

03

11

Sans réponse

9

32

La majeure partie des questionnés (57%) trouvent les manuels de l'élève et le guide du professeur difficiles à utiliser voire (pour 11%) d'usage impossible. La raison évoquée pour la plupart de ceux qui ont répondu à cet item (39%) est " le niveau élevé" de ces manuels, qui ne seraient facilement accessibles ni pour les élèves ni pour les enseignants. Toutefois, il est intéressant de noter quelques-unes des raisons qui ont motivé le choix des 25% qui trouvent les manuels faciles à utiliser : "simples et clairs ", " illustrés et bien détaillés ", " je suis amazighophone et j'ai suivi une formation ". On pourrait dire sans grand risque de se tromper que la troisième justification pourrait être à la base des deux précédentes : les professeurs amazighophones ayant bénéficié d'une formation sont les plus à même d'utiliser sciemment les nouveaux manuels scolaires et les guides.

Autre constat : un bon tiers des questionnés ne s'est pas prononcé, ce qui ne permet pas de faire de pertinentes déductions à ce sujet.

Tableaux N°14 : quelle ressemblance entre

les deux manuels? Tableaux N°15 : sur quel(s) plan(s)?

Y a-t-il une ressemblance entre le manuel de l'amazighe et le manuel de l'arabe ?

 

total

%

Oui

16

57

Non

9

32

Sans réponse

2

7

Si oui, dites sur quel(s) plan(s)

 

total

%

Contenus thématiques

7

25

Approches didactiques

7

25

Disposition des unités didactiques

10

36

Présentation matérielle

7

25

Autre (à préciser)

0

0

Nous constatons ici que plus de la moitié des questionnés pensent (57%) qu'il y a ressemblance entre le manuel de l'arabe et le manuel de l'amazighe avec quand même plus du tiers qui pensent le contraire ; 36% parmi eux trouvent cette ressemblance au niveau de la disposition des unités didactiques dans les deux manuels. Les autres critères (contenus thématiques et approches pédagogiques) ont le même nombre de voix (25%). Il est vrai que l'élaboration des manuels, notamment ce qui concerne la disposition des unités de la progression annuelle, est soumise au même canevas, dicté par le ministère et appliqué par toutes les équipes chargées de la conception des manuels, toutes disciplines confondues.

Nous aurions été plus déçus si la majorité des enseignants trouvaient la ressemblance sur le plan des approches didactiques; cela n'aurait pas réconforté notre hypothèse.

Tableau N°16 : y a-t-il d'autres points de ressemblance?

Autres points de ressemblance

 

total

%

Certaines disciplines (lect. Oral, écriture...)

6

21

Méthodes utilisées

9

32

En tout

1

4

Aucune ressemblance

3

11

Sans réponse

10

38

Ici, ce qui frappe c'est que plus du tiers (38%) des questionnés ne se sont pas exprimés, comme pour dire qu'il n'y a pas d'autres points de ressemblance entre les deux manuels. Toutefois, on relève par ailleurs que près de la moitié trouvent une ressemblance sur le plan des méthodes didactiques, ce qu'ils n'ont pas fait prévaloir précédemment (25% seulement, voir tableau N°15)

Tableau N° 17 : y a-t-il d'autres points de différence?

Autres points de différence

 

total

%

Certaines disciplines (lect. Oral, écriture...)

9

32

Méthodes utilisées

4

14

En tout

2

7

Aucune différence

2

7

Sans réponse

11

39

Même constat que précédemment sur le nombre des sans réponse (39%), même si 32% affirment qu'il y a des points de différence entre les deux manuels sur le plan de certaines disciplines. En voici quelques libellés : " il y a moins de séances de langue en amazighe, plus de lettres sont étudiées par séance (seulement 4 en arabe) " ou encore " type de graphie : voyelles / consonnes " ou enfin "l'amazighe ne profite pas des autres matières comme l'arabe (sciences, mathématiques...). Soit, mais voyons pour le français !

Tableau N° 18 : manuel de l'amazighe et

manuel de français, quelle ressemblance? Tableau N° 19 : et sur quel(s) plan(s)?

Y a-t-il une ressemblance entre le manuel de l'amazighe et le manuel du français ?

 

total

%

Oui

12

43

Non

6

21

Sans réponse

10

36

Si oui, dites sur quel(s) plan(s)

 

total

%

Contenus thématiques

8

29

Approches didactiques

8

29

Disposition des unités didactiques

7

25

Présentation matérielle

6

21

Là aussi, les sans réponses frappent par leur nombre (plus du tiers). Il n'empêche que la majorité de ceux qui se sont exprimés pensent qu'il y a une ressemblance entre les deux manuels (43%), ressemblance qu'ils ont trouvée, presque à part égale sur les quatre plans qui leur sont proposés (contenus 29%, approches 29%, disposition des unités 25% et présentation matérielle 21%).

Tableau N°20 :

Y a-t-il d'autres points de ressemblance ?

Tableau N°21 :

Y a-t-il d'autres points de différence ?

Autres points de différence

 

total

%

Certaines disciplines (lect. Oral, écriture...)

5

18

Méthodes utilisées

2

7

En tout

0

0

Aucune différence

1

4

Sans réponse

20

71

Autres points de ressemblance

 

total

%

Certaines disciplines (lect. Oral, écriture...)

5

18

Méthodes utilisées

4

14

En tout

2

7

Aucune ressemblance

1

4

Sans réponse

16

57

Les deux tableaux précédents confirment les remarques des tableaux N°17 et N°18. Plus encore, 71% des questionnés n'ont pas donné leur avis sur les différences entre le manuel de l'amazighe et le manuel du français ! Cela voudrait-il dire qu'il n'y en a pas ? Cela serait l'idéal pour nous qui pensons qu'il n'y en a pas tellement. Mais les sans réponse au niveau des ressemblances (57%) nous inquiètent par ailleurs, bien que 7% affirment que les deux manuels se ressemblent en tout, ce qui n'apparaît pas dans les réponse sur les différences (0%).

Tableau N° 23 : Pourquoi ?

Parce que

Total

%

L'amazighe est une langue

vivante à part entière

9

32

Elle peut s'inspirer

des didactiques existantes

1

4

Grâce aux efforts du MEN

et de l'IRCAM

12

43

Sans réponse

6

21

précédent sommaire suivant