WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Regard des acteurs de terrain sur les conduites addictives des jeunes (représentations sociales, pensée sociale et logique d'accompagnement )

( Télécharger le fichier original )
par Julie Boussoco
Université de Provence Aix en Provence - Master II psychologie sociale de la santé 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Méthode

« Les modes d'intervention choisis par le psychologue doivent pouvoir faire l'objet d'une explicitation
raisonnée et d'une argumentation contradictoire de leurs fondements théoriques et de leur construction ».
(Code de déontologie des psychologues, 1996, actualisé en 2012)

Nous avons choisi d'utiliser une méthode descriptive qualitative sous forme d'enquête car elle semble être la plus adaptée à notre problématique de recherche.

1. Triangulation

Nous nous sommes aussi inspirés du dispositif de triangulation méthodologique (Apostolidis, 2003) visant à conférer aux démarches qualitatives, non seulement de la validité mais aussi de la rigueur, de l'ampleur et de la profondeur. Nous avons donc essayé d'utiliser la triangulation à différents niveaux :

- Triangulation des données : utilisation de données historiques, sociologiques, psychologiques et épidémiologiques.

- Triangulation du chercheur : la recherche a été supervisée par un enseignant chercheur et une psychologue praticienne.

2. Participants

4 Plan d'observation :

Nous avons réalisé une enquête transversale, car l'intention est de décrire un phénomène à un moment donné : la représentation sociale des conduites addictives des jeunes.

4 Plan d'échantillonnage :

L'échantillon est non représentatif, car nous n'avons pas les moyens d'utiliser un échantillon représentatif. Nous utiliserons cependant la méthode des unités type : les participants sont sélectionnés selon leur localisation géographique et leur domaine d'exercice (secteur éducatif, social/insertion, sanitaire/psychologique) afin d'avoir un panel assez proche de l'ensemble des professionnels encadrant les jeunes sur le territoire d'Aix en Provence.

4 Population :

La population est composée de professionnels en contact avec les jeunes d'Aix en Provence. Nous avons essayé de diversifier au maximum les profils individuels selon certains critères (secteur de travail, poste occupé, sexe, âge, âge des jeunes côtoyés, formés ou non aux

addictions...). L'échantillon est composé de 25 professionnels, 2 spécialistes des conduites addictives (CSAPA, ANPAA) et 23 non spécialistes (7 du secteur éducatif, 13 du secteur social/insertion, 3 du secteur santé).

3. Matériel

4 Techniques choisies :

Comme le suggère Negura (2006), « Comme la communication est au coeur du processus de formation des représentations sociales (Moscovici, 1976), l'entretien peut constituer, selon nous, un outil pertinent pour repérer sa dynamique. » (p.2). Nous utiliserons des entretiens semi-directifs à visée exploratoire, dans le but de laisser une certaine liberté au sujet tout en ayant un minimum de comparabilité, un certain nombre de thèmes étant abordés systématiquement dans chaque entretien. Le guide d'entretien sera différent pour les professionnels spécialistes des addictions et les professionnels non spécialistes car ils n'ont pas la même mission auprès de jeunes. Il comportera cependant les mêmes catégories : représentations sociales, positionnement, connaissances, attentes. Dans les attentes, nous questionnerons « l'idéal type » car, comme l'expliquent Lheureux, Rateau, et Guimelli (2008), « à partir du moment où les individus prennent conscience qu'ils ont à comparer ces deux "types" d'intelligence, les réponses deviennent massivement différentes. Ainsi, dès lors que l'enjeu de la situation a évolué d'un enjeu définitoire à un enjeu classificatoire (donc différenciateur), la représentation exprimée s'en trouve profondément changée, révélant ainsi l'existence d'un système de catégories qui reste latent tant que la situation ne l'a pas activé ». (p.53).

4 Élaboration des outils : Guide d'entretien semi directif

A la suite d'une phase de recherche bibliographique et de l'observation de trois groupes d'échanges de pratiques sur les conduites addictives des jeunes, nous avons élaboré deux guides d'entretiens, un pour les spécialistes des conduites addictives et un pour les non spécialistes. L'observation a permis de rajouter le thème de la « connaissance » au guide d'entretien. Et nous avons différencié les guides sur ce thème, ajoutant pour les spécialistes : qui vous oriente des jeunes ? (voir Annexe 5).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net