WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Regard des acteurs de terrain sur les conduites addictives des jeunes (représentations sociales, pensée sociale et logique d'accompagnement )

( Télécharger le fichier original )
par Julie Boussoco
Université de Provence Aix en Provence - Master II psychologie sociale de la santé 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.5. Éléments de la pratique professionnelle

Ce thème regroupe différents sous-thèmes qui donnent une représentation de la pratique associée aux conduites addictives. Nous y retrouvons le cadre professionnel, l'attitude, les valeurs de la rencontre et le cadre personnel.

4 A propos du cadre personnel, nous avons mis en évidence :

· Les missions que ce soit :

- L'insertion (39%) « Il y a un jeune, on l'a aidé a préparer son Bafa, j'ai appelé la CAF pour savoir si elle pouvait lui prendre en charge... » (n°5)

- L'éducation (22%) « un peu des adultes tampons, des adultes substituts, qui vont renvoyer aussi une règle » (n°1)

- L'accompagnement psychologique (39%) « que nous, en tant qu'assistantes sociales, c'est un peu ce qu'on peut prendre comme temps avec les élèves avec lesquels la question se pose, de pouvoir parler un peu autour de cette consommation » (n°13)

- La santé (33%) « ce que demande comme chiffre l'OMS » (n°23)

· Le fait de ne pas sortir de ses missions (78%) « Nous, cette problématique on le travaille à la ... Mais après... Chacun a un champ bien précis et on, on, on essaie d'être humble, » (n°8)

· La difficulté du rôle (17%) « la drogue, je le vois comme vraiment quelque chose de fort et de difficile à soigner. » (n°12)

4 En ce qui concerne l'attitude, nous avons pointé différents sous-thèmes :

· Parler d'addiction/aller vers (56%) « Alors j'en parle avec les jeunes et je provoque le débat quand j'anime les ateliers santé, une fois toutes les 3 semaines ça dépend du

rythme et de ma disponibilité. » (n°21)

· Faire de la prévention (61%) « à mon niveau du avant, avant qu'il y ait quelque chose qui bascule » (n°1)

· Faire de l'éducation par les pairs (11%) « surveillez toujours qu'il n'y en ait pas un qui fasse un comas éthylique » (n°3)

· Faire de la réduction des risques (44%) « ça ne les empêchera peut-être pas de consommer, tous, mais consommer au moins avec un petit truc dans le crâne en disant bon c'est pas top, au moins ça quoi. » (n°7)

· Adopter une relation d'aide (100%) « ça me préoccupe par rapport à ce qui vous arrive à vous » (n°20) ; « on leur demande, mais pourquoi tu bois, pourquoi tu... »

(n°3)

· Faire prendre conscience (56%) « j'essaie de faire réfléchir les gens sur leur comportement vis à vis des utilisations de produits ou de leur comportement addictif » (n°23)

· Dédramatiser (39%) « ... moi c'est ce que j'lui disais, moi franchement ta consommation ne m'inquiète pas. Parce que je savais que il allait un jour décider de s'arrêter quoi voilà, parce que dans sa façon de me parler, de m'expliquer des trucs, ses projets tout ça je savais que il arrêterait sa consommation quoi. Donc moi je pense que le but c'est de pas dramatiser et ne pas dramatiser et soutenir quoi, mais soutenir en équipe et faire en sorte que l'élève réussisse sa scolarité. » (n°9)

· Cadrer (39%) « déjà lui rappeler aussi le cadre de fonctionnement et donc qu'il s'est mis en faute » (n°10)

· S'appuyer sur le réseau (94%) « il faut que j'arrive à trouver, donc là on cherche, hein régulièrement, des activités, des groupes de parole, des endroits où, effectivement, ça peut se jouer avec d'autres adultes, » (n°1)

· Avoir un discours commun (11%) « une attitude commune quoi, qu'il n'y en ait pas un qui dise un truc et que l'autre dise l'inverse » (n°12)

· Se questionner sur la confidentialité (44%) « scolaire ici, on fait vraiment attention à la confidentialité, ce que nous disent les élèves n'est pas forcément reporté aux prof » (n°7)

Ainsi, les modalités d'action face à l'addiction pourraient varier (aller vers, prévention, éducation par les pairs, réduction des risques). La relation d'aide et l'appui sur les équipes semblent être des attitudes primordiales.

4 Pour ce qui est des valeurs de la rencontre, nous avons relevé comme sousthèmes:

· La libre adhésion (39%) « Selon le principe de la libre adhésion... Ça, c'est quelque chose qui nous est cher » (n°8)

· La confiance (33%) « instaure une relation de confiance avec les jeunes pour pouvoir faire un travail avec eux. » (n°18)

· Le temps de la relation (33%) « Et tout ça, c'est vraiment, toute la relation humaine, elle demande du temps. » (n°1)

· L'écoute (55%) « ça se passe, pourquoi, comment, l'écoute, l'écoute, l'écoute, » (n°10)

· La place du Sujet (72%) « Ce qui m'intéresse plus c'est pas forcément le produit, à la place où je suis, c'est le phénomène, l'attitude, ce qui amène. » (n°1)

4 Concernant le cadre personnel, nous avons mis en évidence :

· La conception de la vie (17%) « Ça c'est parce que j'ai une notion, conception de la vie qui est celle là, en tout cas, c'est très personnel » (n°1)

· La différence professionnel/personnel (22%) « Après, c'est pas mes enfants, peut-être que je m'affolerais aussi. » (n°21)

· L'expérience (72%) « moi je vais leur parler plus par rapport à mon expérience à moi quoi, par rapport à ce que j'ai vécu » (n°5)

· La cohérence discours comportement (17%) « si nous les adultes on était plus cohérents, moins ambivalents, je pense qu'en tout cas, dans nos messages de prévention, on serait plus performants » (n°23)

· Le fait de se questionner sur soi (44%) « que, ils ne restent pas sur leur à priori et sur leurs dogmes » (n°10)

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net