WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Regard des acteurs de terrain sur les conduites addictives des jeunes (représentations sociales, pensée sociale et logique d'accompagnement )

( Télécharger le fichier original )
par Julie Boussoco
Université de Provence Aix en Provence - Master II psychologie sociale de la santé 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2. Catégorie 3 : Les professionnels de l'accompagnement

Cette catégorie représente les entretiens 2a, 8, 9, 11, 13, 14, 15, 16, 21, 22a, 22b.

Elle est caractérisée par la rencontre de jeunes principalement en entretien individuel, ceci dans un cadre de mission psychologique/santé (sous-thème missions). Le jeune a été orienté ou vient de sa propre initiative pour être accompagné « des jeunes qui viennent parce que l'école ou les parents, ou des adultes autour d'eux, s'interrogent sur certaines consommations qu'ils ont» (n°16), ou pour dédramatiser le problème (sous-thème dédramatiser). Le public jeune est rencontré pour ses difficultés et l'usage à risque fait partie de la pratique professionnelle. « moi, les jeunes que je reçois, ils sont addicts aux conneries, ils ont un comportement, comme ça, renvoyés des établissements scolaires, voilà, la moindre connerie c'est pour eux... j'ai pas envie de dire délinquance, mais que des conneries quoi, voilà tout est mis un peu en échec... et je dis addict, parce que ils peuvent pas s'en empêcher, » (n°22a). L'orientation se fait à la demande du jeune ou lorsque la dépendance physiologique est trop présente « Et généralement, si c'est vraiment un problème d'addiction et que y'a cette demande, je vais l'orienter vers Tremplin ou voilà, vers un partenaire pour ça » (n°21). La place des jeunes (sous-thèmes place des jeunes et législation) et la stigmatisation de la conduite addictive sont questionnées (sous-thème continuum) « sortir de l'étiquette addiction, pour aller sur autre chose» (n°22b). Le niveau de connaissance des professionnels sur les addictions est « bon ».

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net