WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La formation de la perception de la maison de placement chez les enfants en domesticité entre 9 et 15 ans dans les communautés de Turgeau et de Martissant à  Port-au-Prince : approche matérialiste dialectique.

( Télécharger le fichier original )
par Ricarson DORCE
Université d'état d'Haiti - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

5- DEMARCHE COGNITIVE

D'un point de vue général, le structuralisme, le fonctionnalisme, le gestaltisme, la psychologie humaniste... sont inclus dans la perspective cognitive. Les psychologues d'orientation cognitive s'intéressent tous et toutes à ce que nous pouvons appeler les processus mentaux : les perceptions, les représentations mentales du monde extérieur ...

Le cognitivisme est un paradigme scientifique constitué au cours des années 1950. À partir des années 1970, la psychologie cognitive évoluera fortement sous l'influence des neurosciences. Durant les années 1980, de nouvelles méthodes d' imagerie cérébrale feront leur apparition, puis l' imagerie par résonance magnétique fonctionnelle dans les années 1990.

Le cognitivisme computationnel est centré sur la représentation du flux informationnel qui entre dans le système cognitif et sur le traitement de celui-ci. Basé sur l'analogie avec un ordinateur séquentiel, ce modèle tente de concevoir les processus mentaux comme des manipulations de symbole. En ce sens, la perception n'est qu'une étape de traitement comprise dans la démarche d'acquisition d'information sur le monde environnant : l'enclenchement d'un travail de stockage et d'interprétation. Et, c'est la mémoire qui guide notre perception.

Quant aux théories connexionnistes, elles postulent que le monde que connaît l'individu est construit par l'intermédiaire de ses expériences à partir d'une mise en résonance de réseaux neuronaux.

Nous avons bien compris que cette approche, s'inscrivant dans un modèle informatique ou mathématique, adopte des termes issus de systèmes de communication en vue de décrire la perception et les activités de la pensée. Dans cette démarche, l'activité cognitive est liée à des représentations mentales décrites avec des schémas : ... les stimuli deviennent des entrées à l'intérieur d'un système (inputs), que les récepteurs sont souvent qualifiés de « capteurs », que la sensation effectue un traitement d'information et que la perception est associée à diverses unités de mémoire, alors que la réponse est qualifiée de « sortie » (output).38(*)

Contrairement aux béhavioristes classiques, les cognitivistes se mettent à comprendre par quels processus internes l'individu est arrivé à élaborer certaines réponses ... Les approches cognitives, on l'a vu, sont basées sur différents modèles : celui de l'ordinateur, du cerveau, celui basé sur la théorie de l'information, sur les modèles constructivistes ...

Le béhaviorisme est apparu en réaction aux approches mentalistes qui défendaient l' introspection en tant que méthode d'accès à la compréhension de l' esprit. Ce courant fait du comportement observable l'objet même de la psychologie. La détermination et l'explication des conduites humaines ne peuvent être ici comprises en dehors de l'environnement. À partir des années 1970, l'adaptation des paradigmes du conditionnement classique de Pavlov et instrumental de Skinner aux composantes cognitives du comportement a permis à quelques auteurs de développer les thérapies cognitivo-comportementales en psychothérapie. La conception béhavioriste de la psychologie plonge ses racines dans les études sur l'associationnisme des philosophes britanniques. Elle est également dérivée de l'école américaine de psychologie du fonctionnalisme et de la théorie darwinienne de l'évolution qui tendent à montrer comment les individus peuvent s'adapter à leur environnement.

Le cognitivisme aboutit à des conceptualisations théoriques: fonctionnalisme, néostructuralisme, cognitivisme développemental et néocognitivisme ... La neuropsychologie cognitive tire parti des dysfonctionnements cognitifs consécutifs à des lésions cérébrales dans le but de comprendre le fonctionnement cognitif du point de vue normal.

Dans l'optique cognitiviste, la perception humaine est abordée comme une chaîne séquentielle d'opérations. La démarche cognitive cherche à établir les liens étroits entre les fonctions cognitives et les perceptions. Avec F. Varela, une nouvelle voie tente de dépasser l'opposition entre cognitivisme et connexionnisme.

* 38 Cf. André Delorme (dir.), Perception et Réalité, une introduction à la psychologie des perceptions, éditeur Gaëtan Morin, Montréal, 2003, p.32

précédent sommaire suivant