WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La formation de la perception de la maison de placement chez les enfants en domesticité entre 9 et 15 ans dans les communautés de Turgeau et de Martissant à  Port-au-Prince : approche matérialiste dialectique.

( Télécharger le fichier original )
par Ricarson DORCE
Université d'état d'Haiti - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

b)- famille

Par là nous entendons la famille naturelle de l'enfant. Elle constitue le premier milieu de l'enfant répondant à ses premiers besoins, donnant sens à sa vie. L'enfant a besoin d'un environnement familial propice afin d'acquérir un sentiment de sécurité, d'apprendre par le jeu, par l'éducation... C'est bien malheureux que, même dans sa propre famille naturelle, l'enfant se trouve souvent victime de négligence des adultes, de violence (de mauvais traitements, de dures punitions corporelles), d'un manque d'attention ...

Sur les 3.8 millions d'enfants de moins de 18 ans en Haïti, 1.4 millions sont victimes de violence de tous genres en famille, dans les communautés et dans les écoles. Beaucoup sont associés aux groupes armés. La pauvreté pousse de nombreuses familles à encourager leurs enfants à travailler parfois à de très jeunes âges. Ces enfants sont estimés 173.000 , dont au moins 150.000 sont des fillettes. Certains de ces enfants sont placés en domesticité dans des familles en milieu urbain, et parfois dans des familles pauvres pour travailler dans des conditions voisines de l'esclavage.49(*)

La sociologie, d'un point de vue général, définit la famille comme un groupe social uni par les liens de parenté ou du mariage, présent dans toutes les sociétés humaines. C'est une institution sociale dont la forme varie d'une culture à l'autre, d'une société à l'autre... La famille, idéalement, sert à fournir protection, sécurité et socialisation à ses membres...

La famille moderne diffère de ses formes traditionnelles par sa composition, par son cycle de vie, par les rôles dévolus aux pères et aux mères... Le phénomène des « familles recomposées » intéresse tant les sociologues depuis la fin du XXe siècle. Beaucoup d'enfants ne sont donc pas élevés par leurs géniteurs.

On voit dans la famille le principal agent capable de garantir l'intérêt de l'enfant, le moyen d'épanouissement des individus à travers une exigence normative en matière de comportements éducatif, conjugal, sexuel...

Par ailleurs, pour les marxistes, la famille est un lieu d'imposition d'un ordre. En tant que subordonnée à l'Etat bourgeois, la famille veille à la reproduction de l'ordre établi. Elle se trouve aliénée dans la qualité de ses liens.

La famille peut exercer une influence déterminante sur le développement de l'enfant. Une telle influence, lorsqu'elle est canalisée vers l'atteinte d'objectifs sains, ne peut qu'être soutenue par la société, mais elle peut aussi être très nuisible à l'épanouissement de l'enfant. C'est le cas des familles qui traitent mal physiquement, sexuellement ou psychologiquement l'enfant.50(*)

Les mauvais traitements physiques et psychologiques, l'abus sexuel, les négligences physique et émotionnelle, le manque d'accord entre les parents... constituent des actes violents dans la famille.

b.1)- famille élargie

La famille avec qui l'enfant a de lien de parenté direct ou indirect est considérée comme élargie. Dans les pays en développement, la famille nucléaire est subordonnée à une famille étendue, qui comprend également les grands-parents et d'autres membres de la parenté. Les lois haïtiennes ou la société en général font un grand silence sur les différentes formes de domesticité enregistrées dans ces types de famille. Il y a, en ce sens, une forme d'aliénation dans la pratique domestique.

Les problèmes économiques et socio-politiques majeurs, qui affectent la famille haïtienne, ont de fortes incidences sur le développement de l'enfant se trouvant dans des situations difficiles.

* 49 Cf. Agenda politique pour les enfants, République d'Haiti, Février 2006

* 50 Cf. Richard Cloutier & André Renaud, Psychologie de l'enfant, Editeur Gaetan Morin, Quebec, 1990, p.630

précédent sommaire suivant