WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La formation de la perception de la maison de placement chez les enfants en domesticité entre 9 et 15 ans dans les communautés de Turgeau et de Martissant à  Port-au-Prince : approche matérialiste dialectique.

( Télécharger le fichier original )
par Ricarson DORCE
Université d'état d'Haiti - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

a.4)- psychologie de l'enfant

La psychologie de l'enfant est cette branche de la psychologie générale s'intéressant à l'étude psychologique du développement ou de l'évolution (physique, intellectuel, émotionnel...) de l'enfant. Elle distingue des périodes sensibles au cours desquelles de nouveaux caractères sont acquis. Elle vise les besoins de l'enfant, la manière dont il grandit et dont il se représente le monde.

En dehors de ses conséquences pratiques, la psychologie de l'enfant possède un intérêt majeur pour la psychologie générale... Elle permet de suivre la complication de la perception, notamment celle qui fait de l'objet perçu un être indépendant de la perception.55(*)

La psychologie de l'enfant étudie le développement de l'enfant. Selon Jean Piaget, le développement de l'enfant peut constituer soit un objet d'étude, et l'on parlera alors de psychologie de l'enfant, soit une méthode d'étude, et l'on parlera alors d'une psychologie génétique qui, notamment, « cherche à expliquer les fonctions mentales par leur mode de formation, donc par leur développement chez l'enfant ».56(*)

a.5)- psychologie politique

La psychologie politique est l'articulation de plusieurs approches de : psychologie, sociologie, politologie, histoire, philosophie politique, économie politique, communication sociale, anthropologie... Elle se veut au coeur des sciences sociales et des sciences politiques. Par ailleurs, ce serait intéressant de se poser la question de savoir si la psychologie politique est une discipline autonome, si elle est une sous-discipline de la psychologie, de la politologie ou si elle fait partie, d'une manière générale, des sciences politiques.

La psychologie politique serait une réflexion scientifique sur : les sources du pouvoir, le leadership dans les organisations, la personnalité des hommes et femmes politiques, la construction de la mémoire socioculturelle, les discours politiques, les modèles économiques et politiques, la religion et la politique, le rôle de la propagande et les mass medias dans les processus électoraux, l'influence de la technologie dans les nouvelles formes de pouvoir ...

a.6)- psychologie sociale

La psychologie sociale est l'étude scientifique de la façon dont les gens se perçoivent, s'influencent et entrent en relation les uns avec les autres.57(*) Elle est au carrefour de la psychologie, la sociologie, l'anthropologie culturelle et de nombreuses autres disciplines. Le psychologue social cherche à élucider la façon dont les groupes sociaux, les mesures institutionnelles et les cultures influencent le comportement de l'individu. Il s'intéresse à l'étude scientifique du comportement des individus comme faisant partie d'un groupe, d'une société. Le comportement de l'individu est ici envisagé dans l'espace social, influencé par lui, mais l'individu peut réagir et transformer cet espace.

* 55 Cf. Paul Cesari, Psychologie de l'enfant ,PUF, 1960, p.125

* 56 Cf. Maurice Reuchlin, les Méthodes en psychologie, que sais-je, PUF, 2004, p.4

* 57 Cf. David G. Myers & Luc Lamarche , Psychologie sociale , Editeurs McGraw-Hill , Québec , 1992, p.4

précédent sommaire suivant