WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La formation de la perception de la maison de placement chez les enfants en domesticité entre 9 et 15 ans dans les communautés de Turgeau et de Martissant à  Port-au-Prince : approche matérialiste dialectique.

( Télécharger le fichier original )
par Ricarson DORCE
Université d'état d'Haiti - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

2- CARACTERISTIQUES D'HAITI

La République d'Haïti s'étend sur une superficie de 27 750 km2. Elle partage l'île avec la République Dominicaine à l'Est et elle occupe la partie occidentale. L'île entière est de 78 250 km2. Située au centre des Grandes Antilles, Haïti est à 90 km de Cuba au Nord-Ouest et à 190 km de la Jamaique au Sud-ouest. Elle est bordée au Nord par l'océan Atlantique, au Sud par la mer des Caraïbes. Elle se localise dans le continent américain.

Le pays est divisé en 10 départements, 42 arrondissements, 140 communes et 565 sections communales. La capitale est Port-au-Prince et la monnaie, la gourde. De 140 000 habitants vers 1950, Port-au-Prince s'approchait du demi-million d'habitants vers 1970 et atteignait plus d'un million d'habitants vers 1985. Cette croissance rapide pose sûrement des problèmes de logement, de circulation, de nourriture... Déjà en 1971, 11 % de la population résidait à la capitale (aujourd'hui, certains diriont plus d'un tiers de la population ). Port-au-Prince a créé une «république dans la république» par la concentration des pouvoirs économiques, culturels, politiques11(*)... Plusieurs îles situées au large des côtes d'Haïti sont rattachées au territoire : la Gonâve, l'île de la Tortue et l'île à Vache... Le plus haut sommet de l'île est le Pic de la Selle (2 680 m ), situé dans le massif de la Selle, au sud-est du pays. Les côtes sont presque partout bordées par les chaînes montagneuses. Le principal des fleuves est l'Artibonite ( 250 km ). Haïti compte également deux grands lacs. Notre sous-sol, selon quelques chercheurs, possède encore bauxite, argent, cuivre, nickel, or, soufre et d'autres gisements miniers... en dépit de la surexploitation colonialiste et impérialiste. La faune est assez peu variée. Le climat est tropical. La côte ouest et l'île de la Gonâve bénéficient d'un climat sec et chaud. Les montagnes, au sud et au nord du pays, ainsi que les étroites plaines côtières, connaissent un climat plus froid et plus humide. L'érosion est devenue l'un des problèmes majeurs du pays suite à la déforestation due, en grande partie, au pillage colonial.

Le Créole haïtien est la langue parlée par toute la population et le Français est la langue dite d'apprentissage (parlée par une minorité, surtout l'élite intellectuelle). Les Haïtiens sont majoritairement descendants d'esclaves noirs, le reste de la population étant constitué de mulâtres et de créoles. Les rivalités entre ces deux communautés ont fortement marqué la vie politique depuis même avant l'indépendance 1804. Le pays a une culture riche de traditions africaines, créoles.... La littérature haïtienne reste la plus abondante de la région caraïbéenne.

Selon les données disponibles sur le site de PNUD ( rapport 2010 ) : la population haïtienne est de 9,3 millions d'habitants dont 36% est âgée de moins de 15 ans ; l'espérance de vie est de 59,5 ans ; le taux de chômage est de 32,62 % ( population âgée de 15 à 64 ans ) et le taux de mortalité infantile est 84 pour 1000.

En 2001, 56% de la population haïtienne vivaient en dessous de la ligne de pauvreté extrême de 1 $ US PPA par personne et par jour. Plus de la moitié de la population n'arrive pas à se procurer la ration alimentaire minimale ( établie par la FAO ) de 225 kg de calorie par an et par individu. 80 % de la population ne disposent que de 32 % des revenus et que les 2 % les plus riches seraient en possession de 26 % du revenu total. Bien avant le séisme du 12 janvier 2010, le pays comptait 800 000 personnes handicapées ( soit environ 10 % de la population totale ). En 2005, 2.7 millions d'enfants ( 0-18 ans ) n'ont pas d'accès à au moins un des services sociaux de base. Seulement 49% des enfants en âge de fréquenter l'école sont scolarisés et, en 2003, le taux d'analphabétisme est de 39 %. Le Président actuel du pays (Joseph Michel Martelly) veut faire de l'Education son point fort, mais il est encore très loin à l'aborder dans sa complexité. Pendant notre travail de terrain, on a rencontré dans la capitale certains »enfants-nés de la rue»: c'est une nouvelle catégorie qui reste invisible dans les statistiques. En milieu rural (63% de la population), seulement 13.1 % des gens estiment pouvoir satisfaire leurs besoins alimentaires et 9 % sont capables de faire face à leurs problèmes de santé. La pauvreté extrême du milieu rural (très marginalisé pendant toute l'histoire d'Haïti) est presque trois fois plus élevée que dans l'Aire Métropolitaine. 5 millions de la population haïtienne vivent en milieu rural ( IHSI , 2003 ). Selon une étude du PAM ( Oct. 2004 ), les villes, en dehors de l'Aire Métropolitaine, présentent également des taux de pauvreté élevés, même si leur contribution à la pauvreté est nettement plus faible qu'en milieu rural ( source DSNCRP : 2008-2010 ).

On ne saurait traiter de la question de la domesticité des enfants sans prendre en compte la pauvreté du milieu rural liée au mode de formation sociale haïtienne.

* 11 Cf. Georges Anglade, L'espace haitien, Editions des alizés, Port-au-Prince, 1985, p.32

précédent sommaire suivant