WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'analyse de la chaàŽne de valeurs des produits agroforestiers : cas de dacryodes edulis (safou) dans le bas-Congo et à  Kinshasa.

( Télécharger le fichier original )
par Giresse BIFUBIAMBOTE SALAMBIAKU
Université de Kinshasa RDC - Ingénieur agronome/ économie agricole 2011
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

INTRODUCTION

Problématique

Dans les pays en développement en général et subsahariennes en particulier, l'autosuffisance alimentaire constitue une des préoccupations majeures des gouvernements dans la mise en place des plans de développement et des stratégies alimentaires (FAO, 1997).

Les statistiques socio-économiques des ces pays renseignent des situations alarmantes. Malgré ces potentialités la République Démocratique du Congo n'échappe pas à cette réalité. Près de 80% de la population sévissant avec moins d'un 1$ US par personne par jour. Le PIB par habitant reste les plus bas de l'Afrique subsaharienne avec 100$ US contre 360 $ US en 1960, 38,2% de sa population se trouve en situation de malnutrition aiguë (DSCRP, 2008). Il faut ajouter à cette épineuse question d'alimentation, d'autres problèmes tels que l'insuffisance de revenu, le taux de chômage élevé, etc.

Pour faire face à cette situation, la population a développé des activités lucratives diversifiées parmi lesquelles l'exploitation des produits forestiers non ligneux (PFNL) capable de soutenir la sécurité alimentaire et de créer des revenus à travers le marché de plus en plus prospère (Biloso & Lejoly, 2006).

Plusieurs auteurs ont montré dans leurs travaux (Ndoye, 1995 ; Tabuna, 1999 ; Ndoye et Ruiz-Perez, 1999 ; Clark et Sunderland, 2004 ; FAO, 1999) que les PFNL revêtent une importance considérable sur les plans nutritionnel, médical, et socio-économique c'est-à-dire, ils permettent aux populations rurales et urbaines de diversifier leurs sources de revenus, contribuant ainsi à assurer la sécurité alimentaire et à réduire leur niveau de pauvreté en créant des activités qui génèrent des emplois surtout pour les femmes et les minorités. Dans cette gamme des PFNL, on trouve un bon nombre des produits agroforestiers (PAF) parmi lesquels figure en bonne place le safou répandu en Afrique tropicale dans des plantations en association avec d'autres cultures ou autour des cases.

Néanmoins, malgré cette importance visible des PAF, la production et la chaine de commercialisation desdits produits souffrent encore d'un fonctionnement inadapté et des problèmes organisationnels qui réduisent la profitabilité de ce sous secteurs. D'où, les acteurs de la filière font face à des diverses contraintes relatives au manque d'information sur la situation du marché (asymétrie de l'information), de bonnes infrastructures de vente, de stockage et de transport.

Ce qui pousse parfois les producteurs à vendre leurs produits à des prix inférieurs à ceux qu'ils auraient pu obtenir s'ils les avaient transportés eux-mêmes vers des marchés plus éloignés et plus lucratifs, même après avoir déduit les frais de transport. Il existe encore un grand écart entre le prix payé au producteur et le prix payé par le consommateur final. La part du producteur dans le prix payé par le consommateur devient moindre rendant ainsi sa marge bénéficiaire faible.

Dans le premier cas, l'information reste très dispersée, les acteurs ne disposent pas de toute les informations nécessaires à un échange optimal et dans le second cas, les acteurs sont inégalement informés. Il en découle donc une inégalité dans les échanges.

Devant cette situation, chaque acteur prend des stratégies qui le confortent. Très souvent, les commerçants réduisent les quantités achetées et les producteurs les quantités vendues. Par conséquent même les recettes de l'Etat en prennent aussi le coup à travers les déclarations erronées qui, par la suite diminuent les taxes destinées au trésor public. Cette asymétrie d'information peut être systémique.

Ainsi, cette défaillance du système d'information ne peut aboutir qu'à des résultats économiquement inefficaces et socialement injustes. C'est ainsi que l'analyse approfondie de la chaîne de valeurs de safou a une importance capitale pour déterminer la valeur du produit à chaque niveau de la filière.

C'est sur cette toile de fond que l'analyse de la filière safou tentera de répondre aux interrogations suivantes :

- Qui sont les acteurs impliqués dans la filière safou et comment sont-ils organisés ;

- A-qui profite le plus le bénéfice de la commercialisation du safou ?

- Quelles sont les contraintes et opportunités pour chaque groupe d'acteurs dans la filière safou ?

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Moins de 5 interactions sociales par jour