WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'évolution du rôle du controle de gestion comme mode de controle et de standardisation des organisations

( Télécharger le fichier original )
par Anonyme
Université Paris X Nanterre - Master 2 Pro Contrôle de gestion 2006
  

sommaire suivant

Mémoire de contrôle de gestion

L'EVOLUTION DU ROLE DU CONTROLE DE GESTION COMME MODE DE CONTROLE ET DE STANDARDISATION DES ORGANISATIONS

Sommaire

Introduction 4

I. Le rôle du contrôle de gestion classique dans la standardisation des organisations, des comportements et des résultats 5

I.1 De la taylorisation de type fordisme à la néo-taylorisation 6

I.2 Les modes de contrôle 7

I.2.1 Le contrôle des comportements 8

I.2.2 Le contrôle par les résultats 9

I.2.3 Le contrôle clanique, i.e. contrôle par la culture 9

I.3 Le contrôle de gestion comme outil de gestion du risque de comportement 10

I.4 Le contrôle de gestion des résultats comme mode d'organisation standardisée 11

II. Apports et limites de la standardisation aux organisations, notamment via le modèle classique de contrôle de gestion 13

II.1 Apports du pilotage par les objectifs et du contrôle de gestion par les résultats 14

II.1.1 Les avantages génériques de la standardisation 14

II.1.2 Aide à la décentralisation de la stratégie 15

II.1.3 Aide à la mesure de la performance 16

II.1.4 Critères financiers et standardisation 17

II.2 Limites et risques de la contribution du contrôle de gestion par les résultats à la standardisation organisationnelle et des comportements 19

II.2.1 Les limites du pilotage par les objectifs 19

II.2.2 Le contrôle de gestion par les résultats anticipe mal en contexte turbulent 21

II.2.3 Les dangers du recours aux seuls critères financiers : le ROI et l'évaluation monocritère 22

III. Emergence de nouveaux modèles, qui ne renoncent pas à certaines formes de standardisation : le contrôle social 23

III.1 Remise en cause de l'utilisation exclusive du contrôle par les résultats : apports de la sociologie des organisations 24

III.1.1 Apports de l'école des Relations humaines 24

III.1.2 Apports de la théorie de l'acteur stratégique 24

III.2 Le contrôle par l'adhésion à des valeurs communes : la relève du contrôle par les résultats ? 25

III.3 Les limites du contrôle par la culture et le consensus sur la nécessité de mixer plusieurs modes de convergence des buts 27

Conclusion 28

Eléments de bibliographie 29

Introduction

Les travaux de Frederick Taylor sur l'Organisation Scientifique du Travail (OST) ont été appliqués à grande échelle dans les usines Ford à partir des années 1930. Les méthodes sous-jacentes (standardisations des procédés, chronométrage des tâches, apparition des chaînes de montage, comptabilité analytique) ont par la suite été étendues à la grande majorité des entreprises du secteur industriel, avec des gains de productivité considérables.

Avec la marginalisation des activités industrielles par rapport au secteur des services dans les pays du Nord, les concepts liés à l'OST sont devenus obsolètes, en l'état, pour la gestion de la plupart des entreprises.

L'idée de « rationaliser » les pratiques en secteur de services est pourtant rapidement apparue. Si les méthodes de l'OST étaient facilement transposables dans des activités de services assez proches du secteur industriel (ie : comportant une activité de production), telles que la restauration rapide (Pizza Hut ou McDonald's par exemple), il en est autrement pour des services plus élaborés, ou pour nombre de fonctions de l'Entreprise de services. On observe cependant aujourd'hui de nombreuses formes de standardisation dans les activités de service, tant privées que publiques.

L'objectif de ce mémoire est d'expliquer le rôle joué par le contrôle de gestion dans la transposition des méthodes de standardisation industrielle au secteur des services.

En analysant les différentes formes de standardisation de l'organisation et des comportements induites par les pratiques du contrôle de gestion, l'objectif est de comprendre les gains induits par ces modes d'organisation, et de mettre en relief les risques afférents, qu'ils soient provoqués par l'utilisation de modèles trop réducteurs ou par des formes de rejet de la part des acteurs (comme ce fut le cas pour l'application stricte de l'OST dans le monde industriel).

Suite aux nombreuses remises en cause dont a été victime la vision traditionnelle du contrôle de gestion, il convient de s'intéresser aux modèles alternatifs, qui ne renoncent pas dans la plupart des cas à certaines formes de standardisation organisationnelle et/ou des comportements.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.