WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Typologie des systèmes d'élevage laitier au Maroc en vue d'une analyse de leurs performances

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Taher Sraà»ri
Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux, Belgique - Doctorat en Sciences agronomiques et Ingénierie biologique 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III - 1 Etablissement de typologies d'étables laitières au Maroc : hypothèses et modalités de travail

La conduite de méthodes d'analyses systémiques relatives aux élevages de bovins laitiers au Maroc requiert la prise en compte d'une multitude de variables, à commencer par la diversité des situations de production qui se matérialisent à travers le pays. C'est pourquoi, au départ de ce travail, une série d'hypothèses visant à en assurer la faisabilité a été élaborée. Elle a orienté nos investigations, en premier lieu, vers la distinction puis la caractérisation des différences entre catégories d'éleveurs, notamment sur la base des particularités de conduite des troupeaux et aussi sur les variables structurelles (patrimoine foncier et effectifs animaux).

Les travaux ont principalement porté sur des suivis annuels des résultats d'élevage (lactation, reproduction, alimentation et économie). Il fallait ainsi au départ se rendre à l'évidence de l'obligation de récolter par nos propres moyens les données sur les performances du cheptel bovin et sur les choix de conduite adoptés par les éleveurs, en l'absence de base de données préalablement établies par les organismes censés assurer l'encadrement de ces troupeaux. Les protocoles de suivi des exploitations choisies ont été effectués dans deux zones différentes du pays : la région suburbaine de Rabat - Salé, capitale du Royaume du Maroc, en tant qu'illustration de la dynamique des élevages bovins à l'abord des villes, et la plaine irriguée du Gharb, exemple témoignant des types d'étables qui se sont développés sous l'impulsion des investissements de l'Etat pour l'aménagement hydro agricole du monde rural. Ces deux genres de situations d'élevage retenues correspondent aux zones identifiées par les pouvoirs publics comme dotées de potentialités certaines pour l'élevage bovin laitier intensif au Maroc [MADRPM, 1998b]. Ceci est lié à leur localisation géographique favorable, d'un point de vue des précipitations annuelles, ou en raison de l'irrigation et / ou de la proximité des consommateurs et des intrants d'élevage.

Après ces clarifications relatives aux choix des régions d'étude de l'élevage bovin laitier au Maroc, nous avons entamé l'analyse des systèmes bovins à proprement parler par des constitutions de groupes d'étables, dans une tentative de dévoiler les grandes stratégies retenues par les éleveurs, et de repérer les similitudes et différences entre régions et fermes. Ceci a donné lieu à la constitution de deux typologies régionales (une dans la zone suburbaine de Rabat - Salé et l'autre dans le périmètre irrigué du Gharb). La première étude régionale (Rabat - Salé) est rapportée dans le deuxième chapitre de cette troisième partie, tandis que la deuxième (périmètre du Gharb) en représente le troisième.

La figure 7 illustre la localisation géographique au Maroc des deux zones ayant fait l'objet de ces études de typologie des systèmes d'élevage bovin.

MAROC

Espagne

Ouest

Nord

Rabat - Salé

Kénitra .

Mer Méditerranée

Océan Atlantique

Maroc

Echelle : 1/20 000 000

Figure 7. Localisation des zones d'établissement de typologies d'élevages bovins au Maroc.

Périmètre irrigué du Gharb Région suburbaine de Rabat - Salé

Ces typologies peuvent être considérées comme des outils synthétiques permettant de porter un jugement global sur les modes de production laitière en vigueur dans les deux régions. En effet, PETIT [1985] rappelle que les typologies d'exploitations agricoles dans une région donnée, basées sur des analyses statistiques multidimensionnelles, permettent d'esquisser une image fidèle de la réalité des pratiques qui y sont adoptées.

Aussi, dans ce travail, avons-nous adopté une démarche similaire, à savoir l'usage des méthodes d'analyses statistiques multivariées (des analyses en composantes principales et la classification ascendante hiérarchique) pour décrire au mieux les données collectées et identifier les diverses tendances de l'élevage laitier pratiqué dans les deux zones.

Suite à l'établissement de ces typologies d'étables pour chacune des régions, il nous a semblé judicieux d'expliciter davantage les similitudes et différences entre les deux types de localisation géographique, afin de bien mettre en relief les variables les plus influentes qui déterminent les résultats des élevages de bovins. Ceci a donné lieu à une analyse comparative des deux zones qui fait l'objet du quatrième chapitre de cette partie III.

Cette partie se clôt par une synthèse générale des enseignements qui peuvent être tirés de ces typologies d'élevage de bovins au Maroc. En effet, dans le cinquième chapitre sont présentées les conclusions globales en rapport avec les différents types d'étables distingués et les conséquences que nous en tirons pour la sélection d'objets d'études à approfondir dans la suite de ce travail de doctorat.

précédent sommaire suivant