WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Typologie des systèmes d'élevage laitier au Maroc en vue d'une analyse de leurs performances

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Taher Sraà»ri
Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux, Belgique - Doctorat en Sciences agronomiques et Ingénierie biologique 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III-2-3-b Analyses statistiques multidimensionnelles

L'objectif principal des analyses statistiques multidimensionnelles est de mettre en relief les liens entre les variables descriptives caractérisant les résultats techniques et économiques des étables et de créer ultérieurement des groupes homogènes d'étables. Les ACP ont été effectuées dans un processus à deux étapes. Dans un premier temps, une ACP initiale a montré que deux étables parmi les 48 retenues étaient totalement « hors-norme », en raison de paramètres structurels très différents de la moyenne enregistrée (il s'agissait en fait de l'étable étatique avec 386 ha de superficie agricole et un cheptel de 90 vaches, et d'une étable privée totalement « hors sol », constituée d'une vache dans une maison). Par conséquent, les axes factoriels obtenus étaient liés aux variables structurelles (superficie arable et effectifs de bovins), ne permettant pas de discerner des classes d'étables selon les pratiques d'élevage qui y sont adoptées. C'est pourquoi, ces deux fermes ont été mises à l'écart de l'échantillon général et une deuxième ACP a été effectuée. Les résultats montrent que les trois premiers axes factoriels expliquent 81,3 % de la variabilité totale et qu'ils sont surtout corrélés aux variables traduisant les pratiques d'alimentation des vaches (allocation en concentrés par vache par an, part des fourrages par rapport aux concentrés dans le bilan alimentaire), les ventes de bovins et leurs incidences sur le rendement laitier (Tableau 16). La projection des variables quantitatives sur le plan principal (défini par les axes 1 et 2) est reportée dans la figure 9.

Tableau 16. Résultats de l'ACP - Définition des axes : Région de Rabat - Salé.

Axe
Définition de l'axe
Proportion
Variation cumulée
 
Variables
Corrélation à l'axe
(%)
(%)
 
 
 
 
 
 
UFL cc/kg lait
0,89
 
 
1
CAT
0,73
33,3
 
 
FCC
- 0,79
 
 
 
 
 
 
 
2
BV
0,86
25,5
47,3
 
VIR
- 0,69
 
 
 
 
 
 
 
 
VAL
0,74
 
 
3
ME
- 0,71
22,5
81,3
 
UFL cc/v/an
- 0,65
 
 

BV : Marge Brute par Vache ; CAT : Charges Alimentaires par rapport aux charges Totales ; FCC : ratio Fourrages/Concentrés ; ME : Moyenne Economique ; UFL cc/kg lait : Unités Fourragères des concentrés par kg de lait ; UFL cc/v/an : Unités Fourragères des Concentrés par vache ; VAL : Vente des Animaux par rapport au Lait ; VIR : Variation d'Inventaire Relative.

Le premier axe explique 33,3 % de la variation totale et il est corrélé positivement aux variables UFL cc/kg lait (r = 0,89), CAT (r = 0,73) et négativement à FCC (r = - 0,79). Ce premier axe peut ainsi être interprété comme un témoin de la valorisation de l'énergie des concentrés en lait et de la part des aliments par rapport aux charges totales. Il illustre aussi le ratio d'utilisation de l'énergie des fourrages par rapport à l'énergie issue des concentrés.

Le deuxième axe de l'ACP explique 25,5 % de la variation totale et il est corrélé positivement à la variable BV (r = 0,86) et négativement à la variable VIR (r = - 0,69). Il oppose les fermes rentables à variation d'effectifs négatives (qui ont perdu du matériel animal), aux fermes déficitaires qui ont conservé du matériel animal.

Il peut être considéré comme l'axe distinguant les fermes rentables des fermes déficitaires, en partie du fait des dynamiques de variations d'inventaires.

Le troisième axe (22,4 % de la variation totale) distingue les fermes avec ventes d'animaux importantes par rapport au lait, avec faibles utilisations de concentrés par vache et un rendement laitier réduit, des fermes avec les caractéristiques opposées.

Il peut être considéré comme l'axe distinguant les exploitations laitières des exploitations à vocation de production de viande.

La classification réalisée sur les 48 moins les 2 exploitations excentrées, c'est-à-dire sur 46 observations, a été conçue pour faire ressortir 4 groupes d'élevage. La projection des 4 groupes d'exploitations est reportée sur la figure 10.

Axe 2

Axe 1

BV : Bénéfice par Vache ; CAT : Charges Alimentaires par rapport aux charges Totales ; FCC : ratio Fourrages/Concentrés ;  ME : Moyenne Economique ; UFL cc/kg lait : Unités Fourragères des concentrés par kg de lait ; UFL cc/v/an : Unités Fourragères des Concentrés par vache ; VAL : Vente des Animaux par rapport au Lait ; VIR : Variation d'Inventaire Relative.

Figure 9. Projection des variables techniques et économiques des fermes laitières suburbaines sur les axes factoriels 1 et 2 définis par l'ACP.

précédent sommaire suivant