WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Discrimination sur le marché du travail : les femmes

( Télécharger le fichier original )
par Youssef Belhassen FENNIRA
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.3. Discrimination des salaires et des revenus

Nous nous proposons dans cette partie d'analyser les évolutions et les écarts de salaires entre hommes et femmes afin de mieux comprendre les théories vues précédemment et de voir si ces dernières se vérifient ou non. Nous débuterons notre analyse en mettant en avant certaines explications théoriques susceptibles d'expliquer les différents constats. Dans l'évolution des salaires, nous nous intéresserons principalement aux bas salaires qui nous ont paru être les plus représentatifs de la situation des femmes, celles-ci étant les plus concernées par ce type de salaire. Concernant les écarts de salaires nous nous attarderons sur trois grandes catégories : le secteur privé, la fonction publique et les retraites.

II.3.1. Théories explicatives et évolutions salariales

Comme nous avons pu le voir dans la première partie, de nombreuses théories ont cherché à trouver une explication à ces différences de rémunération. Ainsi, Bergman (1971) a montré que l'exclusion des femmes dépendait de la taille de la force de travail. S'il y a trop de femmes par rapport au nombre d'emplois, les salaires vont diminuer. Une autre explication peut résider dans un taux de participation et un temps de travail plus faible que celui des hommes. Lorsque l'on s'intéresse au niveau de formation, les femmes choisissent, pour un même niveau de formation, des carrières différentes généralement dans des secteurs où la qualification et la rémunération sont faibles. Les travaux de Becker sont également très importants et peuvent constituer un élément de réponse aux nombreuses disparités constatées sur le marché du travail. Ce dernier impute les écarts de salaire à des comportements discriminatoires : par exemple, l'employeur peut choisir d'employer uniquement des hommes.

Au cours du XXème siècle, les moyens et hauts salaires des femmes ont connu une progression spectaculaire mais cette hausse ne parvient pas à cacher des écarts significatifs entre les 2 sexes. Du point de vue des bas salaires, les femmes sont surreprésentées comme on a vu précédemment. En 1952, l'écart entre les bas salaires des femmes et des hommes était de 54,7 %, en 1972 de 50 %, en 1982 de 37 % et de 24 %. en 2002. L'écart s'est donc réduit en 50 ans mais il faut noter qu'il reste assez important. Depuis le début des années 80, la proportion des salariés touchant des bas salaires est passée de 11 à 17 %. Les trois quarts de ces emplois sont à temps partiel et majoritairement occupés par des femmes. Le développement de l'emploi à bas salaire s'est fait de pair avec celui du travail à temps partiel, premières touchées : les femmes. Cela nous montre clairement que la contribution des femmes à la croissance de l'emploi s'est malheureusement faite par le biais du temps partiel. Une des causes principales : le chômage qui a « justifié » le développement du sous emploi.

Notons que l'indemnisation des chômeurs a laissé entrevoir des disparités entre hommes et femmes. En effet, le chômage touche plus massivement les femmes et ces dernières sont moins bien indemnisées que les hommes : 49 % des hommes touchent l'allocation chômage contre 44 % des femmes. Les femmes chômeurs sont donc bel et bien victimes d'un déficit d'indemnisation.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.