WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Discrimination sur le marché du travail : les femmes

( Télécharger le fichier original )
par Youssef Belhassen FENNIRA
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.2.2. La Feuille de route, engagement de la Commission à faire progresser la politique d'égalité entre les femmes et les hommes.

Afin d'atteindre ces différents objectifs, l'UE crée une Feuille de route qui a comme objectif de faire avancer le programme sur l'égalité entre les femmes et les hommes. La feuille de route est un des volets du principe de « Gender mainstreaming » retenu par l'UE. Le "Gender" mainstreaming est l'intégration de la dimension de genre dans le "mainstream", donc la politique générale. Cela signifie que cette politique générale doit tenir compte des différences socialement construites entre hommes et femmes. Ce n'est donc pas uniquement dans la politique de l'égalité des chances que la notion de genre doit être prise en compte, mais dans tous les domaines politiques. Pour en revenir à la Feuille de route pour l'égalité entre les femmes et les hommes pour la période 2006-2010, celle-ci a été adoptée le 1er mars 2006. Elle associe le lancement de nouvelles actions au renforcement des activités existantes qui ont fait leurs preuves. Elle réaffirme également la double approche de l'égalité qui consiste en la prise en compte de la dimension de genre (la promotion de l'égalité entre les sexes dans tous les domaines et activités politiques) et en l'adoption de mesures spécifiques pour le sexe sous-représenté. La Feuille de route représente l'engagement de la Commission à faire progresser la politique d'égalité entre les femmes et les hommes en partenariat avec les Etats membres et d'autres acteurs. Elle met en avant six domaines prioritaires pour l'action de l'UE relative à l'égalité: indépendance économique égale pour les femmes et les hommes, conciliation de la vie privée et professionnelle, élimination des stéréotypes de genre, représentation égale dans la prise de décision, éradication de toute forme de violence fondée sur le genre et promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes dans les politiques externes et de développement. Parmi ces six domaines, les trois premiers touchent plus directement l'objectif d'égalité des femmes et des hommes sur le marché du travail. .

Le domaine de l'indépendance économique égale pour les femmes et les hommes fixe plusieurs objectifs axés autour de différents points clés tels que l'accentuation des efforts pour atteindre les objectifs de Lisbonne portant sur la dimension de genre, notamment en ce qui concerne le taux d'emploi et de chômage des femmes, l'écart de rémunération de 15% entre les femmes et les hommes qui résulte d'inégalités structurelles telles que la ségrégation dans les secteurs de travail, le faible pourcentage des femmes entrepreneurs dans l'UE et leur plus grande difficulté dans l'accès aux financements et à la formation, le plus haut risque de pauvreté pour les femmes que pour les hommes car elles risquent d'avoir des carrières interrompues et, donc, d'accumuler moins de droits. Les systèmes de protection sociale devraient permettre aux femmes d'accumuler des droits appropriés à leur pension individuelle.

La conciliation de la vie privée et professionnelle est aussi un des domaines qui concerne l'égalité des sexes sur le marché du travail. Pour concilier la vie privée et professionnelle, des conditions de travail souples présentent beaucoup d'avantages. Néanmoins, le fait que beaucoup plus de femmes utilisent ces dispositions a un impact négatif sur leur position sur le lieu de travail et leur indépendance économique. De plus, de meilleures structures de garde d'enfants permettent de trouver un nouvel équilibre entre le travail et la vie privée. Enfin, peu d'hommes prennent un congé parental ou travaillent à temps partiel. Des mesures les incitant à assumer des responsabilités familiales devraient être prises.

L'élimination des stéréotypes de genre concerne aussi l'égalité des sexes sur le marché du travail car l'élimination des stéréotypes de genre dans l'enseignement et la culture encouragerait les jeunes à s'orienter vers des études non traditionnelles, ce qui éviterait que les femmes soient placées dans les professions les moins valorisées et les moins rémunérées.

L'UE cherche à lutter contre la discrimination et à assurer l'égalité des femmes et des hommes en matière d'emploi. Pour cela, elle se fixe plusieurs objectifs tels que la lutte contre l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes, la lutte pour l'égalité des chances et l'égalité de traitement entre les hommes et les femmes en matière d'emploi et de travail, l'égalité des rémunérations. De plus, la Commission s'engage à travers la Feuille de route (volet du principe de Gender mainstreaming) à faire progresser la politique d'égalité entre les hommes et les femmes. On voit donc bien que l'UE prend en compte les problèmes de discrimination, notamment sexuelle, existants face à l'emploi et qu'elle cherche à les résoudre en se fixant des objectifs.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.